Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Générations Agriculteur

VIDÉO - Générations agriculteur : portraits croisés à Ners et Montignargues dans le Gard

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Ils s’appellent Louis et Christian. L'un a 22 ans et a choisi de s'installer comme berger à Montignargues. L'autre, 65 ans, est maraîcher à Ners. Deux itinéraires de vie, mais un pont qui les relie : leur passion pour un métier difficile.

Louis et Emma, bergers à Montignargues (Gard)
Louis et Emma, bergers à Montignargues (Gard) © Radio France - Ludovic Labastrou

Générations agriculteur, c'est la journée spéciale sur le réseau France Bleu. Alors que la plus grande ferme de France (le salon de l'agriculture, fin février habituellement) n'ouvrira pas ses portes à Paris à cause de la crise sanitaire, France Bleu Gard Lozère dresse le portrait des ces jeunes et moins jeunes parfois, qui s'installent et se lancent dans un métier difficile mais qu'on ne peut qu'exercer par passion.

Louis et Emma, la liberté pour moteur

Il s'appelle Louis Maréchal. Avec sa compagne Emma, il est berger à Montignargues (Gard), à un jet de pierre de La Calmette. "_Au début, 50 bêtes, une voiture, la sécheresse et pas d'herbe pour les nourri_r". Il a 22 ans, installé - sans beaucoup d'aide hors celle de ces confrères agriculteurs - il y a quatre ans. Quand passion rime avec liberté.

Louis, 22 ans, berger à Montignargues (Gard)

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Oubliée la vie d'avant depuis le retour à la terre

Seize ans que Christian Colautti est installé en conventionnel à Ners, non loin de Vézénobres. "J'ai eu d'autres vies avant, mais je suis revenu à tout ce que j'ai toujours voulu faire". Des difficultés dans le métier du maraîchage, (une dizaine d'hectares) bien sûr, mais pas de regrets.

Chritians Colautti, 65 ans, maraîcher à Ners (Gard).

Jeune ou dans la force de l'âge, l'installation à tout prix

Bien sûr que le métier est difficile mais au-delà des aides, "on a besoin d'argent c'est sûr, mais ce n'est pas le principal levier" c'est bien la passion pour la terre qui traverse les générations. Propos croisés entre Louis, 22 ans et Christian, 65 ans.

Des difficultés mais aussi le souffle de la liberté.

Difficile, oui, mais on peut encore s'installer.

Christian Colautti, maraîcher à Ners.
Christian Colautti, maraîcher à Ners. © Radio France - Ludovic Labastrou
Louis Maréchal, berger à Montignargues.
Louis Maréchal, berger à Montignargues. © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess