Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Giromagny : les services de l’Etat s’attaquent aux sangliers

mardi 26 septembre 2017 à 21:12 Par Vianney Smiarowski, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

A Giromagny au Nord de Belfort, les sangliers sont nombreux et ont déjà causés deux à trois fois plus de dégâts que les années précédentes. La préfecture du Territoire de Belfort a décidé d'organiser des battues administratives pour tenter de limiter leur nombre.

La pelouse de l'Institut médico éducatif de Giromagny retournée par les sangliers
La pelouse de l'Institut médico éducatif de Giromagny retournée par les sangliers © Radio France - Vianney Smiarowski

Giromagny, France

Après le passage des sangliers, les jardins des particuliers sont littéralement retournés, labourés. A Giromagny par exemple, les sangliers vont même au cœur de la commune. En bord de route, la pelouse de l'institut médico éducatif ne ressemble plus à rien ou presque et au moins une douzaine de giromagniens ont subi le même sort. Les sangliers grattent la terre pour chercher de la nourriture. Ils sont nombreux et si on ne limite pas leur nombre, la population de sangliers double chaque année selon la DDT, la direction départementale des territoires. La saison dernière, 687 sangliers ont été prélevés dans le Territoire de Belfort.

Que peut-on faire pour limiter les dégâts causés par les sangliers ?

En tant que particuliers, on peut toujours essayer de se protéger avec des clôtures électriques mais cela a un effet limité. Ce sont les chasseurs qui ont la charge de réguler la population des sangliers, lors des périodes de chasses et dans les zones autorisées. Lorsqu'ils n'y arrivent pas, les services de l'Etat peuvent être saisis et peuvent organiser des battues administratives. C'est ce qui s'est passé ce samedi à Giromagny, deux sangliers ont été prélevés et un autre blessé. En tout une trentaine de sangliers ont été observés et donc dérangés ce jour-là.

D'autres battues auront lieu d'ici le 31 octobre, des opérations de nuits doivent avoir lieu dans les prochains jours dans les zones concernées pour continuer à mettre la pression et donc déranger les sangliers. En janvier dernier, la chasse a été prolongée de deux semaines. Dès le 1er juin, c'est-à-dire quatre mois avant l'ouverture officielle de la chasse, les chasseurs ont été invités à chasser à l’affût, des battues anticipées ont également eu lieu depuis le mois d'août. Le problème, c'est lorsque les sangliers trouvent refuge à moins de 150 mètres des habitations. Il est interdit de tirer à cette distance. Dans ce cas et toujours sous le contrôle de la préfecture, les chasseurs ont le droit de les déloger, sans arme, avec des chiens, pour tenter de les prélever à plus de 150 mètres des maisons.

Peut-on se faire indemniser après avoir été victime des dégâts causés par les sangliers ?

Il y a deux cas de figure, soit vous êtes agriculteur. Vous pouvez alors bénéficier de garanties particulières et être indemnisé par les chasseurs ou par votre assurance. Soit vous êtes un particulier et là, dans la grande majorité des cas, il n'y a rien de prévu dans les contrats d'habitation. Les dégâts causés par les bêtes sauvages font partie des 10% de risque qui ne sont pas couverts par les assureurs et les chasseurs n'ont pas d'obligation d'indemniser les particuliers. Alors, un petit conseil si vous habitez à proximité d'une forêt, il est utile de débroussailler aux abords de votre maison pour que les sangliers ne profitent pas de vos ronciers.