Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2019

Gironde : les maraîchers se débrouillent, à Glutamine

-
Par , France Bleu Gironde

Focus sur une association, Glutamine, qui fait dans la débrouille écologique en maraîchage. Basée à Tresses, près de Bordeaux, Glutamine propose un accompagnement gratuit aux maraîchers désireux de s'installer en Gironde. Un terrain gratuit pour commencer, plus un kit écolo.

Charles Edouard et Alexandra, membres de l'association Glutamine, posent devant la serre fabriquée avec des skis, au salon de l'Agriculture.
Charles Edouard et Alexandra, membres de l'association Glutamine, posent devant la serre fabriquée avec des skis, au salon de l'Agriculture. © Radio France - Fanny Ohier

L'association Glutamine, basée à Tresses, près de Bordeaux, accompagne de nouveaux maraîchers dans leur installation en Gironde. C'est de l'incubation, version maraîchage. Glutamine offre un terrain aux nouveaux arrivés, pendant trois ans, plus un kit écolo, pour que chaque maraîcher soit autosuffisant et ne créé aucun déchet. Le pack comprend donc une éolienne, un récupérateur d’eau et une serre bien particulière, dont le dôme est fait à partir de skis et d'une bâche. Ils disposent aussi d'outils communs, comme un vélo-tracteur, une charrue à pédales et une assistance électrique. 

Charles Edouard Oksenhendler a créé l'association il y a deux ans. L'idée lui est venue lorsque l'un de ses amis maraîchers n'arrivait pas à faire financer son projet par une banque. Tous ses prêts étaient refusés. Il a donc décidé de l'héberger sur le terrain qu'il tenait de ses parents. Ce manque, identifié, Charles Edouard a décidé d'y remédier sur le long terme.

"Le besoin est dingue parce qu'il y a plus de 100 demandes d'installations par mois en Nouvelle Aquitaine ! J'ai dix amis qui sont passés par [la plateforme de mises en relations entre vendeurs acheteurs] Le Bon Coin pour trouver leur foncier agricole !", explique Charles Edouard. 

"Contrairement à une installation classique en agriculture conventionnelle, il n'y a aucune aide pour s'installer en tant que maraîchers. Il faut se débrouiller sur le foncier, le logement... Pour tout en fait !" — Charles Edouard, à l'initiative de Glutamine

Dès le début du mois de mars, l'association va installer ses trois premiers maraîchers sur leurs nouveaux terrains. D'autres devraient suivre mais devront s'inscrire sur une liste d'attente, précise Charles Edouard. 

"On les accompagne de la manière la plus simple. Déjà on les abrite, ensuite cet abri leur permet de se sécuriser, donc on leur offre l'énergie avec l'eau et l'électricité. On leur permet d'avoir une mise à disposition d'un foncier gratuitement pendant trois ans. Au début, on pensait leur facturer une enveloppe de 30 000 euros. Maintenant on a trouvé une solution de poly-activités, pour que ça ne leur coûte rien. On leur propose douze métiers périphériques qui leur permettent de prétendre à un SMIC mensuel."  

Le projet a reçu les soutiens de la Chambre d’agriculture, la Métropole et le Département. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu