Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

EN IMAGES - Grand chantier sur le port de Granville : quand les portes d'écluse prennent leur envol

mardi 30 janvier 2018 à 17:12 Par Lucie Thuillet, France Bleu Cotentin et France Bleu

Le port de commerce de Granville n'a plus de portes. Lundi 29 et mardi 30 janvier 2018, les deux portes d'écluse à l'entrée du bassin à flot, vieilles de 68 ans, ont été enlevées pour être remplacées.

La première porte d'écluse a été retirée lundi 29 janvier. Son poids ? 90 tonnes !
La première porte d'écluse a été retirée lundi 29 janvier. Son poids ? 90 tonnes ! - DDaguier-CD50

Granville, France

Un chantier d'envergure vient de démarrer dans le port de Granville. Les portes du port de commerce sont en train d'être changées. Elles permettent de maintenir l'eau dans le bassin à flot, où s'amarrent notamment les chalutiers.

Ces portes ont été mises en service en 1950. Elles sont aujourd'hui atteintes par la corrosion. Et si elles fonctionnent toujours, "nous préférons les changer sans attendre une éventuelle panne", explique le premier vice-président du conseil départemental, Jean Morin.

Ces portes, à l'entrée du port de commerce de Granville, ont 68 ans et sont atteintes par la corrosion. - Radio France
Ces portes, à l'entrée du port de commerce de Granville, ont 68 ans et sont atteintes par la corrosion. © Radio France - Lucie Thuillet
Ces portes ont étés enlevées ce lundi 29 et mardi 30 janvier pour être remplacées par des nouvelles, qui seront installées d'ici trois semaines. - Aucun(e)
Ces portes ont étés enlevées ce lundi 29 et mardi 30 janvier pour être remplacées par des nouvelles, qui seront installées d'ici trois semaines. - DDaguier-CD50

Près de 90 tonnes

Ces portes mesurent plus de 11 mètres de haut et pèsent près de 90 tonnes. Elles ont été enlevées lundi 29 et mardi 30 janvier, sous l'oeil impressionné de plusieurs passants. "Nous avons réussi à les soulever grâce à une grue de 400 tonnes", explique Philippe Nomballais, le directeur de Verchéenne, l'entreprise spécialisée du Maine-et-Loire qui mène le chantier. 

Il a fallu une grue de levage de 400 tonnes pour les manipuler. - Aucun(e)
Il a fallu une grue de levage de 400 tonnes pour les manipuler. - DDaguier-CD50
Ces anciennes portes mesurent plus de 11 mètres de haut. - Radio France
Ces anciennes portes mesurent plus de 11 mètres de haut. © Radio France - Lucie Thuillet
Jean Morin du conseil départemental de la Manche : "Ces portes fonctionnent toujours mais sont atteintes par la corrosion. Nous préférons les changer maintenant, plutôt que d'attendre une éventuelle panne." - Radio France
Jean Morin du conseil départemental de la Manche : "Ces portes fonctionnent toujours mais sont atteintes par la corrosion. Nous préférons les changer maintenant, plutôt que d'attendre une éventuelle panne." © Radio France - Lucie Thuillet

Elles seront remplacées par de nouvelles portes, "autour du 19 et 20 février si le chantier ne subit pas d'aléas", précise Philippe Charpentier,  chef de service mer au conseil départemental de la Manche.  A la différence des anciennes, ces dernières seront automatisées et actionnées par des vérins hydrauliques, plus efficaces vu la pression et la houle qu'elles peuvent subir.

Les nouvelles portes sont assemblées dans un bâtiment temporaire, construit sur le port de Granville. - Radio France
Les nouvelles portes sont assemblées dans un bâtiment temporaire, construit sur le port de Granville. © Radio France - Lucie Thuillet

Le bassin reste à flot et les bateaux passent

Deux batardeaux, des supports métalliques, ont été installés pour retenir l'eau dans le port d'un côté et contenir la marée montante de l'autre. "Cela permet à nos équipes de travailler au sec dans l'écluse, durant près de 5 heures chaque jour", explique le directeur de Verchéenne.

La pose de batardeaux permet aux ouvriers de travailler au sec pendant près de 5 heures chaque jour. - Radio France
La pose de batardeaux permet aux ouvriers de travailler au sec pendant près de 5 heures chaque jour. © Radio France - Lucie Thuillet

Ces équipements n'obstruent pas totalement l'entrée du port : les bateaux de pêche et de commerce peuvent continuer à passer à marée haute. "C'était important de ne pas interrompre l'activité du port", renchérit Jean Morin.

L'activité du port de commerce continue : les bateaux peuvent passer mais à des horaires plus restreints. - Aucun(e)
L'activité du port de commerce continue : les bateaux peuvent passer mais à des horaires plus restreints. - DDaguier-CD50

Ce chantier piloté par le conseil départemental va coûter près de 3 millions d'euros hors taxe.