Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grandes marées : les autorités rappellent l’interdiction de la pêche à pied

De forts coefficients de marées sont attendus dès ce mardi et pour toute la semaine. En cette période de confinement, alors que les plages et leurs abords sont interdits, les autorités appellent au respect du confinement.

Deux pêcheurs à pied de dos lors des grandes marées de début août dans le Nord-Finistère, au pied de l'île Canot à Carentec. 1er août 2019.
Deux pêcheurs à pied de dos lors des grandes marées de début août dans le Nord-Finistère, au pied de l'île Canot à Carentec. 1er août 2019. © Radio France - Thomas Biet

"Lui il peut sortir de chez lui. Pas nous", avec la photo d'un bernard-l'hermite. La Préfecture maritime de l'Atlantique joue la carte de l'humour pour rappeler les règles de confinement pendant les grandes marées. 

Parce que, comme début mars, des forts coefficients de marée, parmi les plus forts de l'année sont attendus cette semaine. Ainsi, on annonce des coefficients supérieurs à 100 dès mardi, et qui pourraient monter au-delà des 115 mercredi et jeudi, pour le pic de ces grandes marées

La pêche n'en sera que meilleure la prochaine fois

Alors qu'habituellement, cela aurait coïncidé avec une affluence importante de pêcheurs à pied, l’activité est interdite en ce moment, confinement oblige. En effet, depuis le 19 mars, les plages, mais aussi les sentiers côtiers de Bretagne sont interdits par des arrêtés préfectoraux des quatre départements bretons, ce qui, de facto, interdit également la pêche à pied. 

"La pêche n'en sera que meilleure la prochaine fois", conclut la Préfecture maritime. La Préfecture d'Ille et Vilaine rappelle elle que "les forces de l’ordre (gendarmerie maritime, gendarmerie départementale, police nationale) ainsi que l’unité littorale des affaires maritimes de la DDTM et l’agence française pour la biodiversité sont mobilisés pour la surveillance du littoral, en particulier durant cette période de grandes marées".

Le non-respect des mesures de restriction de déplacement est puni d’une contravention de 135€, pouvant atteindre en cas de récidive 3 750 € et six mois de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess