Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : 130 millions d'euros pour indemniser les éleveurs et accouveurs du Grand Sud-Ouest

mardi 26 janvier 2016 à 12:59 Par Frederic Denis, France Bleu Gascogne

Le Ministre de l'Agriculture a présenté ce midi son plan contre la grippe aviaire dans le Sud-Ouest. Stéphane Le Foll annonce 130 millions pour indemniser éleveurs et accouveurs. Le vide sanitaire doit avoir l’impact économique le plus limité possible. Objectif de reprise de l'activité début mai.

Landes, France

Le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll annonce 130 millions d'euros pour indemniser éleveurs et accouveurs du Grand Sud Ouest impactés par le plan du gouvernement pour éradiquer la grippe aviaire. Les indemnisations liées à la perte de revenu seront prises en charge par l’Etat et, pour partie, par des fonds européens.

Les indemnisations complémentaires pour les entreprises (opérateurs autres que les éleveurs et accouveurs) seront précisées ultérieurement assure Stéphane Le Foll. 

Des dispositifs d’activité partielle et d’aide à la formation professionnelles seront proposés aux salariés des entreprises qui verront leur activité ralentir. Le ministre de l'Agriculture rencontrera ce soir, les présidents des régions Midi Pyrénées et Aquitaine Limousin, Poitou Charente, Carole Delga et Alain Rousset, sur ces questions de formation et d'investissement.

Les palmipèdes présents dans les élevages iront au terme de leur cycle d’élevage, quel que soit le mode d’élevage assure le Ministre de l'Agriculture.

 Pour Stéphane Le Foll, le vide sanitaire doit combiner efficacité et avoir l’impact économique le plus limité possible

Le ministre de l'Agriculture fixe comme objectif une de reprise de l'activité début mai prochain.

Les investissements nécessaires des éleveurs et des accouveurs seront cofinancés par l’Etat et l'Europe et les fonds Feader, à hauteur de  220 millions d'euros sur 5 ans