Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : création d'une zone de contrôle en Dordogne

jeudi 2 mars 2017 à 10:31 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Alors que de nouveaux foyers d'influenza aviaires ont été détectés en Lot-et-Garonne, la préfecture de Dordogne annonce la mise en place d'un zone de contrôle temporaire pour certaines communes du département.

Les canards ne doivent pas sortir ni entrer dans les exploitations.
Les canards ne doivent pas sortir ni entrer dans les exploitations. © Maxppp - Maxppp

De nouveaux foyers d'influenza aviaire H5N8 ont été détectés en Lot-et-Garonne ce mercredi 1er mars non loin des frontières de la Dordogne. A la suite de ces découvertes, la préfecture de Dordogne annonce la mise en place d'une zone de contrôle temporaire dans une quinzaine de communes du département.

Il s'agit des communes de Boisse, Eymet, Faurilles, Fonroque, Issigeac, Monmarves, Monsaguel, Plaisance, Razac d'Eymet, Sadillac, Saint-Aubin-de-Cadelech, Saint-Capraise d'Eymet, Sainte-Radegonde, Saint-Perdoux et Serres-et-Montguyard. Douze éleveurs professionnels sont concernés dans cette zone. Onze de poulets, un de canard. C'est pour lui que les précautions sont renforcées. Il devra réaliser des analyses avant de livrer ses canards. Heureusement pour cet éleveur de St-Aubin de Cadelech, ses 12.000 canetons n'ont que deux semaines et ils ne partiront pas vers le gavage avant fin-mai.

Aucun palmipède ne doit entrer ou sortir des exploitations

Dans ces 15 communes, la préfecture indique qu'aucun palmipède ne doit entrer dans les exploitations ou en sortir sauf dérogation à demander à la DDCSPP. Tous les détenteurs d’oiseaux doivent mettre en œuvre les mesures de biosécurité adaptées pour prévenir le risque de diffusion de la maladie. Il s'agit de protéger l’accès à l’alimentation, à l’abreuvement, aux silos et stockage d’aliments.

Par ailleurs, les mouvements de personnes et de véhicules en provenance ou à destination d'exploitations détenant des volailles (gallus et palmipèdes) sont limités au strict minimum. Le transport et l’épandage du fumier et du lisier non assainis provenant de palmipèdes est interdit. En cas de nécessité, des dérogations peuvent être accordées par le DDCSP.