Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Grippe aviaire dans les Landes : l'Etat a débloqué 122 millions d'euros pour aider la filière volaille à tenir

vendredi 7 décembre 2018 à 10:54 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Le ministre de l'Agriculture annonce la fin du paiement des indemnisations pour les pertes économiques liées au virus H5N8 de la grippe aviaire. Dans les Landes, l'Etat a mobilisé 122 millions d'euros pour aider les acteurs de la filière volaille touchés par deux crises consécutives en 2016 et 2017.

740 éleveurs landais ont reçu des indemnisations des services de l'Etat pour tenir le coup après deux épisodes consécutifs de grippe aviaire en 2016 et 2017
740 éleveurs landais ont reçu des indemnisations des services de l'Etat pour tenir le coup après deux épisodes consécutifs de grippe aviaire en 2016 et 2017 © Radio France - Frédéric Denis

Mont-de-Marsan, France

Une page se tourne pour la filière volaille (canards, poulets, cailles, coquelets) dans les Landes. Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, annonce la fin des paiements des indemnisations pour les pertes économiques aux éleveurs et aux entreprises touchés par l'épisode H5N8 de grippe aviaire.

Pour le seul département des Landes, l'Etat a débloqué 122 millions d'euros d'aides publiques pour aider tous les acteurs de la filière volaille à tenir le coup financièrement et à se débarrasser du virus. Dans le détail, il a déboursé 38 millions d'euros après la crise aviaire de 2016, celle déclenchée par le virus H5N1, et plus de 84 millions d'euros pour l'épizootie de 2017, celle liée au virus H5N8. 

En tout, 1140 éleveurs landais, 740 éleveurs de canards à foie gras et 400 de poulets, de cailles et de coquelets, ont reçu des indemnisations. Et c'est une première : l'Etat a aussi débloqué près de huit millions d'euros pour compenser les pertes de chiffre d'affaire de 34 entreprises landaises de transformation

L'aide de l'Etat a t-elle été suffisante pour éviter la casse dans les Landes ?

Selon la chambre d'agriculture, le syndicat FDSEA des Landes et le CIFOG, l'Interprofession du foie gras, l'Etat a correctement traité ce dossier. L'indemnisation des éleveurs atteindrait 70 à 80% de leur manque à gagner selon la Chambre d'Agriculture, même si on se souvient que les éleveurs landais, épaulés par leurs syndicats agricoles, ont dû manifester pour obtenir la prise en charge à 50% des pertes subies après la levée du vide sanitaire, fin mai 2017

Une dizaine d'éleveurs ont bien cessé leur activité mais selon la chambre d'agriculture, c'est parce qu'ils ne voulaient pas investir dans la biosécurité à quelques mois de la retraite ou parce qu'ils étaient en difficulté financière bien avant ces deux crises sanitaires. Pour les professionnels, l'Etat a donc bien aidé à maintenir la filière foie gras à flots qui a subi une baisse de production de canards de 40% sur 2016 et 2017.  

Des laissés-pour-compte

22 éleveurs landais de cailles et de coquelets attendent toujours 40% de ce qu'ils pensaient toucher. L'Etat n'a pas utilisé le même mode de calcul pour eux et il leur manquerait entre 5000 et 15 000€ chacun. Certains doivent même rembourser des sommes déjà perçus. Des recours ont été engagés mais pas de retour du Ministre de l'Agriculture pour l'instant.