Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : des éleveurs en colère recouvrent de plumes le bâtiment de la MSA à Pau

jeudi 2 mars 2017 à 1:23 - Mis à jour le jeudi 2 mars 2017 à 8:50 Par Margaux Stive, France Bleu Béarn et France Bleu

Action surprise d'une cinquantaine d'éleveurs mercredi soir. Ils se sont rassemblés devant la MSA, la sécurité sociale des agriculteurs, à Pau, pour réclamer de l'aide.

Les manifestants ont recouvert le sol de plumes de canards et de paille
Les manifestants ont recouvert le sol de plumes de canards et de paille © Radio France - Margaux Stive

Pau, France

Une cinquantaine d'éleveurs, menés par le collectif "Canards en colère" ont manifesté mercredi soir devant le siège de la MSA, la sécurité sociale des agriculteurs, à Pau, à côté des Halles. Ils réclament la suppression totale des cotisations de la MSA pour les années 2016 et 2017.

Le sol recouvert de plumes de canards

Les manifestants sont arrivés un peu avant 23 heures devant le siège de la MSA. Ils ont recouvert le sol de plumes de canards, de paille, de maïs et de pneus. Ils ont aussi affiché une banderole sur la porte où l'on pouvait lire : "Annulation totale des cotisations", ou encore "Meurt en silence mais paye". Ils ont aussi accroché un mannequin, habillé d'une combinaison de biosécurité en haut d'un arbre. Tout cela dans le calme.

"On est en train de mourir"

Ce que réclame le collectif, c'est la suppression des cotisations de la MSA, la sécurité sociale des agriculteurs, pour les années de grippe aviaire, c'est à dire 2016 et 2017. D'après le président du collectif, Lionel Candelon, les éleveurs n'ont touché aucun salaire depuis le 1er décembre, et le début de la nouvelle vague de grippe aviaire. Il est donc hors de question pour eux de payer leurs cotisations.

Il y en a, ils peuvent même plus nourrir leurs enfants. Et personne ne bouge le petit doigt pour nous - Lionel Candelon, le président du collectif "Canards en colère"

Le collectif met en garde, si rien ne bouge, ils continueront de faire des actions, toutes les semaines s'il le faut.

Reportage avec les manifestants