Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : "On étouffe les canards dans des sacs plastique", dénonce la Confédération Paysanne

mercredi 12 avril 2017 à 18:41 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

Les services vétérinaires veulent abattre le cheptel de trois fermes en Pays Basque, par mesure préventive. Le syndicat ELB-Confédération Paysanne et les consommateurs des AMAP s'opposent physiquement à cette mesure.

Consommateurs et éleveurs veulent empêcher l'abattage d'animaux sains
Consommateurs et éleveurs veulent empêcher l'abattage d'animaux sains © Radio France - Bixente Vrignon

Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

Ils sont au bout de chemins de terre, sous un parasol, dès le lever du soleil. Des éleveurzs d'ELB - Confédération Paysanne et des consommateurs de l'Inter-AMAP Pays Basque sont décidé à bloquer l'accès à ces trois fermes aux services vétérinaires. A Gabat, Barcus et Domezain, dans ces trois villages du Pays Basque rural, il y a eu des cas de grippe aviaire, alors tous les élevages à proximité doivent être abattus.

Des animaux sains

Pour les manifestants "les trois élevages ont réalisé des analyses, les tests sont négatifs, la sérologie atteste en outre que les animaux n'ont pas été en contact avec la maladie". On veut donc abattre des animaux sains, et c'est inacceptable pour des éleveurs comme Chantal, adhérente à ELB. Elle dénonce que les éleveurs sont laissés seuls avec leur souffrance

Chantal éleveuse à Hasparren: "Ils endorment un peu les canards, et après ils ont mis des milliers de canards dans des big bags".

Les consommateurs se sont alliés à l'action des éleveurs. Ils ne comprennent pas la logique qui amène à sacrifier des canards sains issus d'élevages fermiers. François Baille - Bareille s'associe à l'action, il participe à un barrage sur la commune de Domezain

François Baille - Bareille: "abattre des animaux qui sont sains, c'est scandaleux!"

François Baille - Bareille participe à un barrage à Domezain - Radio France
François Baille - Bareille participe à un barrage à Domezain © Radio France - Bixente Vrignon