Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grippe aviaire : les éleveurs de volailles sont prêts en Brenne

-
Par , France Bleu Berry

À la ferme Plume-Cane, à Mézières-en-Brenne, les frères Chesseron se préparent à confiner leurs volailles avant l'arrivée des oiseaux migrateurs. Les autorités sanitaires craignent le retour de la grippe aviaire en France après que deux cas ont été détectés aux Pays-Bas.

Les frères Chesseron élèvent près de 5.000 poussins, poules et pintades à la ferme Plume-Cane, à Mézières-en-Brenne
Les frères Chesseron élèvent près de 5.000 poussins, poules et pintades à la ferme Plume-Cane, à Mézières-en-Brenne © Radio France - Winny Claret

Le niveau de vigilance est relevé dans les élevages de volailles face au risque de propagation de la grippe aviaire depuis ce dimanche 25 octobre 2020. Les autorités sanitaires craignent le retour du virus H5N8 en France. Deux cas ont été repérés aux Pays-Bas la semaine dernière. La Brenne est un couloir migratoire, la région est donc en zone à risque. Au total, 28 communes brennouses sont visées par ces mesures.

Écoutez les conseils de la vétérinaire Julie Petermann, membre du Groupement de Défense Contre les Maladies des Animaux

"On va être obligés de les renfermer"

Dans l'un des nombreux enclos de la ferme Plume-Cane à Mézières-en-Brenne, plusieurs centaines de jeunes poules noires du Berry prennent l'air. "On va être obligés de les renfermer, explique l'éleveur Boris Chesseron. Et de faire en sorte qu'aucun oiseau de l'extérieur ne puisse rentrer."

C'est la principale mesure de prévention contre la grippe aviaire imposées aux élevages de volailles. Boris Chesseron et son frère doivent maintenant isoler leurs 5.000 poussins, poules et pintades (plusieurs centaines par bâtiment, en fonction de l'âge et la taille des volailles). 

Suivi de près par son chien Maestro, Boris Chesseron prépare les petits bâtiments de tôle avant de confiner ses poules noires du Berry.
Suivi de près par son chien Maestro, Boris Chesseron prépare les petits bâtiments de tôle avant de confiner ses poules noires du Berry. © Radio France - Winny Claret

L'isolement, facteur de stress pour les poules

L'espace, les éleveurs en ont. Mais il faudra que les volailles s'adaptent à l'enfermement, "C'est comme nous, quand on nous a demandé pendant le confinement de se renfermer du jour au lendemain. C'est un stress, que ce soit pour nous ou pour les animaux."

Alors il faudra être vigilants, "on va être obligés d'avoir une surveillance accrue, assure l'éleveur. Quand ils stressent, ils ont tendance à devenir plus belliqueux, à se piquer, à s’agresser les uns les autres.

Grippe aviaire, les éleveurs brennous sont prêts. Reportage à la ferme Plume-Cane à Mézières-en-Brenne

En Brenne, les éleveurs ont l'habitude

L'avantage des éleveurs de la Brenne, c'est qu'ils ont l'habitude de ces mesures. La région se trouve en zone humide, donc une zone de migration à risque face à la grippe aviaire. Mais si l'on ajoute à cela la crise du coronavirus qui dissuade les clients de venir manger à l'auberge de la ferme Plume-Cane, les contraintes s'accumulent pour Boris Chesseron, "l'année 2020, je pense que ce sera une année à ne pas répéter", conclut-il dans un sourire timide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess