Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : plusieurs centaines de personnes pour empêcher l'abattage de canards sains

Par Anthony Michel et Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque et France Bleu vendredi 21 avril 2017 à 10:55

Plus de 300 personnes mobilisées à Barcus pour empêcher l'abattage préventif des canards
Plus de 300 personnes mobilisées à Barcus pour empêcher l'abattage préventif des canards © Radio France - Artzen Letona

A Gabat, Barcus et Domezain, les services vétérinaires devaient intervenir ce vendredi pour abattre préventivement les canards. Ils ont été reçus par des centaines de personnes pour bloquer l'opération.

Ce n'est encore pas ce vendredi que les services vétérinaires pourront s'emparer des canards à Gabat, Barcus et Domezain. Dans les exploitations de ces communes, les canards sont sous le joug d'un abattage préventif avant de mettre en place le vide sanitaire. Sauf qu'une fois encore tout ne s'est pas passé comme prévu.

Comme la semaine dernière, les services vétérinaires ont été reçus par des éleveurs du syndicat ELB, accompagnés d'élus et d'autres habitants venus empêcher l'abattage préventif. Le syndicat ELB avait appelé hier à un rassemblement devant les exploitations.

Plusieurs centaines de manifestants

Ce matin, les services vétérinaires sont arrivés peu après 6h, face à eux, à Gabat, environ 200 manifestants, à Barcus ils étaient plus de 300, et une centaine à Domezain. Les services sanitaires et les éleveurs ont discutés dans le calme. Selon nos confrères de Sud Ouest, l'échange a été plus tendu à Gabat, où les CRS ont chargé les manifestants sur place.

A Domezain, plus de 300 personnes, et une remorque pour bloquer le passage - Radio France
A Domezain, plus de 300 personnes, et une remorque pour bloquer le passage © Radio France - Artzen Letona

Finalement les CRS et les services sanitaires sont partis en milieu de matinée. Le syndicat ELB et la préfecture doivent chacun de leur côté communiquer dans la journée.

Panpi Sainte Marie, porte parole d'ELB annonce le départ des CRS et des services sanitaires - Radio France
Panpi Sainte Marie, porte parole d'ELB annonce le départ des CRS et des services sanitaires © Radio France - Artzen Letona

Réaction de la préfecture

Par voie de communiqué, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a constaté que "l'opposition répétée de trois éleveurs et de leurs soutiens n'a pas permis aux services de l'Etat de mener à bien les opérations d'abattages préventifs programmées". La préfecture ajoute que "le préfet tirera toutes les conséquences juridiques de l'entrave à l'action des services vétérinaires" et que les "parquets compétents seront saisis".