Agriculture – Pêche

Grippe aviaire : pour la FDSEA 64, il est trop tard pour sauver les canards sains

Par France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays Basque jeudi 20 avril 2017 à 11:51

Le vide sanitaire est officiellement en place dans le département depuis le lundi 17 avril.
Le vide sanitaire est officiellement en place dans le département depuis le lundi 17 avril. © Radio France - Frédéric Denis

Le vide sanitaire est toujours bloqué dans le département, trois éleveurs du syndicat ELB rejettent la décision d'abattre leur canards, diagnostiqués sains. Pour l'autre syndicat, la FDSEA, il est trop tard pour empêcher l'abattage préventif.

Le vide sanitaire tarde à s'installer dans les Pyrénées Atlantiques. Officiellement, depuis lundi 17 avril, il ne doit plus y avoir un seul canards dans 320 communes du département. A Barcus, Gabat, Domezain, les éleveurs membres du syndicat ELB s'opposent à l'abattage préventif de leurs canards en bonne santé. La semaine dernière, ils ont physiquement empêché les services vétérinaires de venir abattre leurs palmipèdes. Les trois éleveurs ont été reçus en préfecture, mais aucun accord n'a été trouvé.

Les éleveurs refusent toujours d'abattre, ils appellent les élus et les consommateurs à se mobiliser si les services vétérinaires interviennent dans les exploitations. Si rien ne se passe, ils appellent à un rassemblement ce vendredi à Domezain.

Il est trop tard

Ce jeudi matin, l'invité de France Bleu Pays Basque, Patrick Etchegaray, premier vice président du syndicat agricole FDSEA 64. Il dénonce la réaction des éleveurs: "on est sur un problème sanitaire, et on ne peut pas jouer avec un problème sanitaire".

Pour lui, il ne faut pas donner de dérogations à ces trois éleveurs: "comment vous allez expliquer à un éleveur qui a fait un abattage préventif le mois dernier ou il y a deux mois, dont certains canards étaient sains, que vous allez accorder des dérogations à trois éleveurs?". Il rajoute que "si on voulait s'opposer à l'abattage, il fallait le faire au début".

Patrick Etchagaray, premier vice-président de la FDSEA 64, invité France Bleu Pays Basque du 20 avril