Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grippe aviaire : un premier élevage français contaminé dans les Landes

Le ministère de l'agriculture confirme ce mardi un premier cas de grippe aviaire dans les Landes. En fin de semaine, une très forte suspicion de contamination pesait sur un élevage de canard de Benesse-Maremne, dans le sud du département.

En fin de semaine, un cas de grippe aviaire avait été suspecté à Benesse-Maremne, dans les Landes.
En fin de semaine, un cas de grippe aviaire avait été suspecté à Benesse-Maremne, dans les Landes. © Maxppp - Arnauld Bernard

Le ministère de l'agriculture confirme ce mardi un premier cas de grippe aviaire dans les Landes, quelques jours après qu'un élevage de 6.000 canards situé à Bénesse-Maremne a été placé sous arrêté préfectoral de surveillance. "Il s'agit du premier élevage avicole atteint par la maladie depuis son apparition dans des animaleries mi-novembre", précise le communiqué du ministère. "Ce virus H5N8, non transmissible à l'homme, circule activement dans la faune sauvage en Europe par l'intermédiaire des oiseau migrateurs", souligne-t-il.

Une forte suspicion depuis plusieurs jours

Une très forte mortalité de canards avait été enregistrée le 5 décembre 2020 dans un élevage de la commune de Benesse-Maremne. Le laboratoire des Pyrénées et des Landes avait ensuite confirmé la présence d’influenza aviaire de type H5. 

Ce dimanche, les résultats officiels d’analyse du laboratoire national de référence n'étaient pas encore connus, mais 15 communes alentours avaient été placées en "zone de contrôle temporaire". Ce lundi, cette zone de contrôle temporaire avait cédé la place à une zone de protection (3 kms autour du foyer) et à une zone de surveillance (10 kms), conformément à la réglementation. Tous les canards avaient été euthanasiés par mesure de précaution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess