Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Haut-Rhin : rendements corrects pour la récolte du maïs, mieux que les cinq dernières années

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La récolte du maïs est en avance de quinze jours dans le Haut-Rhin. D'après les premières tendances, l'année 2018 sera une année correcte après cinq années difficiles. Il y a toutefois de grosses disparités : dans le sundgau, les agriculteurs qui n'ont pas pu irriguer ont eu de grosses pertes.

La récolte de maïs en Alsace, à l'est de Colmar
La récolte de maïs en Alsace, à l'est de Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Urschenheim, France

C'est en ce moment le début de la  récolte du maïs, la  principale culture en Alsace. Une  récolte qui a 15 jours d'avance, le très beau temps qu'il a fait au printemps y est pour beaucoup. 

Plutôt bien entre Colmar et Mulhouse, plus compliqué dans le sundgau 

D'après les premières tendances, les rendements seront corrects, ils seront meilleurs que les cinq dernières années qui ont été difficiles, pour les céréaliers. Toutefois  il faut nuancer, es résultats restent très hétérogènes dans le département du Haut-Rhin. Les secteurs où les agriculteurs ont pu irriguer n'ont pas été touchés par la sécheresse et la canicule. Cela concerne le secteur de la Hardt, entre Colmar et Mulhouse. 

En revanche ça a été plus difficile dans le sundgau où les agricultures qui n'ont pas pu irriguer ont souffert et ont de nombreuses pertes, a précisé Thomas Obrecht, le président des céréaliers du Haut-Rhin. 

Le maïs de Thomas Obrecht s'est bien développé avec l'irrigation  - Radio France
Le maïs de Thomas Obrecht s'est bien développé avec l'irrigation © Radio France - Guillaume Chhum

Quinze jours d'avance et moins d'humidité dans le maïs

Pour Thomas Obrecht, installé à Kunheim, à l'est de Colmar, il  a pu irriguer pendant les fortes chaleurs , la qualité du blé est là. "Les épis sont bien fécondés, ils sont bien remplis jusqu'au sommet. Nous n'avons pas comme nous disons dans le métier de bouchons au bout de l'épi," explique le jeune agriculteur

Avec quinze jours d'avance et des conditions de récoltes idéales, avec un temps sec, le maïs est beaucoup moins humide, ce qui représente plus d'euros pour la trésorerie des céréaliers. 

Reportage dans le champ de maïs de Thomas Obrecht

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu