Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Vienne - Et si le Limousin devenait une terre de riziculture ?

-
Par , France Bleu Limousin

Un habitant de Bonnac-la-Côte s'est lancé dans une expérience agricole surprenante. Depuis deux ans, il fait pousser du riz ! Ses récoltes sont pour l'instant minimes mais il progresse et ambitionne d'ailleurs une production suffisante pour en vivre dans les années à venir.

Clément Provost, gerbe de riz à la main, sur son terrain de Bonnac-la-Côte
Clément Provost, gerbe de riz à la main, sur son terrain de Bonnac-la-Côte © Radio France - Jérôme Ostermann

Après 15 ans de bons et loyaux services comme pompier professionnel à Marseille, Clément Provost a décidé de revenir au pays et de vivre son rêve en montant sa propre ferme. Il a fait l'acquisition d'un terrain en partie humide à Bonnac-la-Côte avant d'avoir l'idée avec des amis d'y faire pousser du riz :"L'idée principale, c'était de faire un truc assez innovant et qui collait à notre terroir qui sur ce terrain, est en partie humide. Donc pourquoi pas tenter de faire du riz dans une zone humide et qui le restera." Une donnée importante pour cet homme de 39 ans très attaché au respect de l'environnement et qui partage son aventure sur sa page facebook

Premières remarques pas spécialement encourageantes

Après un passage au lycée agricole des Vaseix, il s'est lancé il y a deux ans. Une véritable expérience agricole qui au début a surtout suscité les sarcasmes :"Les premières remarques n'étaient pas spécialement encourageantes. C'était il va nous faire que de la paille ou en gros, c'est impossible". Mais malgré la rudesse du climat, Clément, qui se définit lui même comme un apprenti riziculteur, commence à avoir des résultats. Le riz pousse. Pour l'instant en toute petite quantité. Mais ça progresse. Il est passé de 60 à 300 mètres carrés de culture en 2020. Avec de moindre pertes que la première année. 

Clément Provost essaye différentes techniques, notamment la culture du riz sous serre
Clément Provost essaye différentes techniques, notamment la culture du riz sous serre - Clément Provost

L'objectif étant évidemment d'augmenter peu à peu la superficie et d'obtenir une véritable production de riz local :"Ce qui est sûr, c'est qu'on a du grain et donc qu'on va pouvoir en manger. Je suis sûr que d'ici cinq ans, on pourra manger du riz limousin. Maintenant, il faut que j'ai la quantité." Et la rusticité. Au fil des années, Clément est persuadé que les semences seront de plus en plus adaptées au climat du nord Limousin :"L'idée, c'est vraiment de créer une variété rustique qui tiendra avec ce climat et ce terroir du Limousin. Et de réussir à avoir des rendements assez bons pour en vivre."

Objectif, vendre du riz du Limousin mais aussi des semences 

Vivre de la production de riz mais aussi de la vente de semences auprès des agriculteurs intéressés. Il va falloir les convaincre. Et obtenir la certification. Ce ne sera pas le plus simple. En attendant, Clément teste différentes techniques et poursuit son apprentissage. Tout en travaillant au montage de sa société. Si la première paëlla ou blanquette de veau au riz local devront attendre quelques années pour le grand public, il compte bien offrir une première dégustation dans un an à ses amis et tous ceux qui ont cru en lui et en son projet de riziculture do Limouzi. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess