Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Hauts-de-Seine : derniers coups de sécateurs dans les coteaux de Suresnes

-
Par , France Bleu Paris

Les vendanges se terminent ce mercredi après trois jours de récolte du raisin blanc dans ce charmant vignoble municipal d'un hectare, perché sur le Mont-Valérien à Suresnes

Des bénévoles ont pris du temps pour récolter le raisin suresnois, pour le plaisir.
Des bénévoles ont pris du temps pour récolter le raisin suresnois, pour le plaisir. © Radio France - Macipsa Aït

Suresnes, France

Ils s'activent. Munis de sécateurs et de paniers, les bénévoles ont récolté ce mercredi les dernières grappes de raisins avec le vendangeur Antoine de Clermont-Tonnerre dans les coteaux de Suresnes dans les Hauts-de-Seine.

C'est toujours les mêmes gestes pour le vendangeur suresnois. D'abord, le sécateur main droite, prêt à couper. Toujours. Puis, la main gauche pour chercher la grappe dans le feuillage. - Radio France
C'est toujours les mêmes gestes pour le vendangeur suresnois. D'abord, le sécateur main droite, prêt à couper. Toujours. Puis, la main gauche pour chercher la grappe dans le feuillage. © Radio France - Macipsa Aït

Je suis plutôt satisfait de mon raisin, malgré la sécheresse de cet été" raconte Antoine de Clermont-Tonnerre, vendangeur 

Un hectare de vignes dans le sol calcaire du Mont-Valérien, "de quoi favoriser le drainage des sols pour donner du raisin blanc de qualité" explique le vendangeur. 

Vue panoramique de Paris avec notamment la Tour Eiffel depuis les coteaux de Suresnes. - Radio France
Vue panoramique de Paris avec notamment la Tour Eiffel depuis les coteaux de Suresnes. © Radio France - Macipsa Aït

5.000 pieds sont plantés alors il faut un bon coup de main de la part des bénévoles. Marthe est venue perpétuer la tradition familiale des vendanges, la septuagénaire est née dans le raisin.

Dès l'âge de deux ans, j'accompagnais mon père et mes grands-parents, ici, sur le Mont-Valérien lors des vendanges" témoigne Marthe, une habitante.

Et pour certains, c'est une grande première. Emond, 45 ans, travaillait dans la restauration. Le Val-de-Marnais vient d'obtenir un diplôme lui permettant d'être vendeur spécialisé en vins.

Faire les vendanges pour me perfectionner dans mes connaissances et mes techniques de vente" - Edmond, tout sourire.

Toute première pour Edmond - Radio France
Toute première pour Edmond © Radio France - Macipsa Aït

4.000 bouteilles seront commercialisées, essentiellement du chardonnay pour ce plus grand vignoble de la région parisienne.

Fruité mais à consommer avec modération car l'alcool ça ne plaisante pas. - Radio France
Fruité mais à consommer avec modération car l'alcool ça ne plaisante pas. © Radio France - Macipsa Aït
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu