Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il faut convaincre les jeunes de manger de l'agneau" disent les éleveurs ovins réunis en assemblée générale en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Le jeune public boude le gigot d'agneau. C'est le constat des éleveurs, réunis ce vendredi à Vogüé, en Ardèche, à occasion de l'assemblée générale de la fédération nationale ovine. Alors pour séduire à nouveau, la filière mise sur l'agneau sous toutes ses formes.

La consommation d'agneau baisse en France, selon les professionnels de la filière.
La consommation d'agneau baisse en France, selon les professionnels de la filière. © Maxppp - A. LECOQ

Il y en aura surement sur vos tables en ce weekend de Pâques. L'agneau en gigot reste un plat typique de la période, même si la consommation de cette viande baisse en France. C'est le constat de la fédération nationale ovine, dont les membres et les représentants étaient réunis à Vogüé, en Ardèche, ce vendredi pour leur assemblée générale.

Des steaks et des nuggets d'agneau pour séduire le jeune public

"La consommation de viande en générale baisse relativement rapidement", explique Alain Crozier, le président du syndicat départemental ovin de l'Ardèche. "C'est aussi vrai pour l'agneau qui a aussi le petit handicap d'être réputé comme étant une viande forte, alors que souvent les gens n'ont jamais goûté."

"La difficulté aujourd'hui, c'est que les jeunes mangent beaucoup de burgers", poursuit Alain Crozier. "Il faut donc travailler sur les formes pour qu'ils consomment de l'agneau et en connaissent vraiment le goût." Du steak haché d'agneau à la place du bœuf ou encore des nuggets, les professionnels de la filière ne manquent pas d'idées pour promouvoir leur produit.

Pour séduire le jeune public, la Région Auvergne-Rhône-Alpes veut aussi instaurer une journée de l'agneau dans les cantines des lycées, en partenariat avec la fédération nationale ovine, et faire la promotion de l'agneau dans les lycées hôteliers de la Région pour inciter les élèves à travailler d'avantage cette viande.

Choisir de l'agneau français pour soutenir la filière

Les éleveurs en appellent aussi au patriotisme culinaire des consommateurs. Ce qui n'est parfois pas simple dans certains rayons de supermarchés. "On a des exemples où on trouve des barquettes d'agneau néo-zélandais au milieu d'un rayon d'agneau français avec une petite étiquette promotion", confie Michèle Boudoin, la présidente de la fédération nationale ovine. "Le consommateur pense acheter français ou européen mais ce n'est pas le cas. Il faut être vigilant et pouvoir indiquer au consommateur que si la viande est moins chère, c'est qu'elle a parcouru 22 000 kilomètres en bateau avant d'arriver dans les rayons. Ce n'est pas la même chose qu'un agneau abattu il y a 8 jours. Les emplettes des consommateurs sont les emplois de nos éleveurs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu