Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Il n’avait pas fait aussi chaud en février dans le Berry depuis plus d’un siècle

-
Par , France Bleu Berry

La dernière fois qu'il a fait aussi chaud dans le Cher et dans l’Indre en plein février, c'était il y a plus d'un siècle, en 1899. Selon nos confrères de Météo France, on a frôlé les 21 degrés à l'ombre à Montgivray. Il y a comme un air de printemps, notamment pour les arboriculteurs.

Dans un verger, à Pouligny-Saint-Pierre.
Dans un verger, à Pouligny-Saint-Pierre. © Radio France - Victor Vasseur

Pouligny-Saint-Pierre, France

Dans cette parcelle de Pouligny-Saint-Pierre, les oiseaux gazouillent, les premières coccinelles se posent sur les branches, les voisins ont même vu des abeilles assure Anne Gié. Elle est arboricultrice aux Vergers De Muant : "Il y a certaines variétés qui sont plus réactives, comme les pêchers. Depuis une semaine, on voit l’évolution avec des boutons qui commencent à bien grossir. Des feuilles apparaissent. Après les cerisiers, les poiriers, pommiers, la fraîcheur du matin permet de freiner et ce n’est pas plus mal."

Anne Gié, arboricultrice à Pouligny-Saint-Pierre. - Radio France
Anne Gié, arboricultrice à Pouligny-Saint-Pierre. © Radio France - Victor Vasseur

Ici, l'après-midi, on frôle les 20 degrés. Mais les températures sont négatives le matin, une bonne chose pour Anne : "Cela permet aux arbres de lui dire que l’on n’est pas encore au printemps."

Attention au gel de printemps

On le voit, les boutons à fruits commencent à grossir sur les cerisiers. Ce que l'on craint surtout chez les arboriculteurs comme Pascal de Saint-Georges-sur-Moulon dans le Cher, c'est le gel lors du printemps : "nos arbres fruitiers sont en train de sortir de dormance. Il peut arriver une période de froid et de gel qui détruit toute cette végétation."

"On craint le gel au printemps." Ecoutez Pascal Clavier, arboriculteur dans le Cher.

Mais en rien ces températures élevées en février ne permettent d'envisager une récolte plus précoce cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu