Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Ille-et-Vilaine : les agriculteurs s'inquiètent de voir les champs de blé inondés

-
Par , France Bleu Armorique

Les fortes pluies de ces dernières semaines n'ont pas épargné les agriculteurs, et surtout ceux qui cultivent des céréales. Les champs sont inondés, et la récolte semble repoussée, voir compromise cette année.

Les champs de Jean-Yves Tessier sont gorgés d'eau
Les champs de Jean-Yves Tessier sont gorgés d'eau © Radio France - Maxime Bossonney

Ille-et-Vilaine, France

Du côté d'Hédé-Bazouges, les champs de Jean-Yves Tessier sont devenus de véritables pataugeoires. "Vous voyez cette parcelle de 10 hectares ? Pour moi elle est entièrement à refaire" dit-il en nous montrant un sol boueux et inutilisable. Quelques plants de blé sortent timidement de terre, mais ils ne pousseront pas plus. "La pluie a fait pourrir les plants, et plus de la moitié a disparu" constate l'agriculteur.

Les sols n'absorbent plus les quantité d'eau apportée par les pluies - Radio France
Les sols n'absorbent plus les quantité d'eau apportée par les pluies © Radio France - Maxime Bossonney

Il a semé il y un mois sur sa parcelle, juste avant les pluies. Le gros problème pour lui, c'est la quantité d'eau qui a arrosé ses champs. "On a 420 mm d'eau qui sont tombés en quatre semaines, c'est presque la moitié de la pluviométrie annuelle dans notre région" explique Jean-Yves Tessier. "Les sols n'en peuvent plus ils sont gorgés d'eau".

Une situation qui va avoir un impact non-négligeable sur les rendements de l'exploitant, qui d'ailleurs ne sait pas s'il pourra effectuer un nouveau semage de céréales dans ses champs, sachant que sa première récolte semble compromise. "Si ça continue on va devoir attendre jusqu'à la mi-décembre pour planter d'autres céréales" précise Jean-Yves Tessier, "nous avons déjà des problèmes de garantie de récolte, en terme de rendement c'est une perte de 50 %". 

Jean-Yves espère surtout que l'hiver sera doux, car un coup de gel pourrait être fatal pour ses parcelles.

La récolte de céréales va être retardée, elle est même compromise - Radio France
La récolte de céréales va être retardée, elle est même compromise © Radio France - Maxime Bossonney
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu