Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bretagne : un premier prix pour "Guadeloupe" au salon de l'agriculture

Hubert Jouault, éleveur de la Cormerais un lieu-dit au nord de Rennes, emmène pour la première fois au concours général du salon de l'agriculture sa vache "Guadeloupe", de race normande. Agée de 8 ans, elle vient d'obtenir le premier prix.

Guadeloupe a 8 ans et elle va concourir dans la catégorie "vieille vache"
Guadeloupe a 8 ans et elle va concourir dans la catégorie "vieille vache" © Radio France - Maxime Bossonney

1m50, 750 kilos; Guadeloupe est une belle vache, et elle rend fier son éleveur, Hubert Jouault, 52 ans. Dans sa ferme de la Cormerais, au nord de Rennes, il s'occupe d'une centaine de vaches laitières de race Normande. Mais une se détache des autres. Elle s'appelle Guadeloupe, et participe pour la première fois au concours général agricole du salon de l'agriculture qui se déroule à Paris porte de Versailles jusqu'au 03 mars.

Guadeloupe, âgée de 8 ans, a concouru dans la catégorie "vieille vache", de 5 lactations et plus. Elle a obtenu le premier prix au concours général du salon de l'agriculture. Cette vache est tout de même habituée aux projecteurs puisqu'elle a déjà participé trois fois au SPACE (Salon des productions animales) à Rennes.

Selon l'éleveur, le point fort de Guadeloupe est sa démarche
Selon l'éleveur, le point fort de Guadeloupe est sa démarche © Radio France - Maxime Bossonney

Ses atouts selon Hubert Jouault : "une belle capacité de production de lait, une attache mamelle qui part de très loin, un bon bassin". Mais son point fort : "sa démarche, elle peut marcher longtemps."

Alors le programme va être chargé pour Guadeloupe avant son voyage vers la capitale. Tontes et nettoyage de rigueur. Mais pas question de mettre la vache à l'écart du troupeau selon Hubert Jouault, "les vaches sont faites pour être ensemble, les isoler ce n'est pas leur rendre service" explique-t-il. Mais l'éleveur bretilien l'avoue, c'est un débutant dans la préparation. "C'est du basique ce que je fais, que du bon sens" avoue-t-il.

"Une vache exceptionnelle" selon Hubert Jouault
"Une vache exceptionnelle" selon Hubert Jouault © Radio France - Maxime Bossonney

Le concours général agricole du salon international de l'agriculture, Hubert Jouault y participe par hasard. "J'ai vu que j'avais une vache exceptionnelle, j'ai voulu la sortir du lot". Selon lui, Guadeloupe est "un peu grassouillette", mais il espère au moins arriver parmi les trois premiers. Mais l'éleveur est très clair : "je ne fais pas ça pour l'argent. Ce métier c'est une passion avant tout."

Mais une question demeure, pourquoi la star de la ferme se prénomme "Guadeloupe" ? L'explication d'Hubert Jouault ne lève pas le voile : "C'est Guadeloupe car sa maman s'appelle Bermudes". Mystère donc.

Le reportage avec Guadeloupe et Hubert :

Guadeloupe se prépare avant le salon de l'agriculture

Choix de la station

À venir dansDanssecondess