Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

On vous emmène dans les coulisses de la criée de Sète

dimanche 30 juillet 2017 à 4:58 Par Colline Rigaut, France Bleu Hérault

D'où vient le poisson qui se retrouve dans votre assiette? De la mer bien-sûr mais après par où est-il passé? Partons découvrir les coulisses de la criée de Sète.

Dans les coulisses de la criée de Sète
Dans les coulisses de la criée de Sète © Maxppp -

Sète, France

La criée de Sète dessert la France entière, Paris, Lyon, Toulouse, Marseille mais aussi l'Italie et l'Espagne. Dix tonnes de poissons sont pêchées chaque jour par 17 chalutiers et petits pécheurs. Au total, la criée vend 90 espèces différentes. Avec 2200 tonnes pêchées à l’année, Sète est donc le premier port de la méditerranée française. La criée de Sète est la première en Europe a avoir été informatisée en 1967.

Sète premier port de pèche de Méditerranée

Il est 17h, Bruno Payrole et son équipage rentrent d'une longue journée de pèche qui a commencé à 2h du matin. Patron d'un chalutier, il pèche entre 600 et 800 kilos de poissons chaque jour "de la lotte, du rouget, du capelan, des poulpes, tout le poisson de fond". Les cinq marins déchargent la pêche du jour.

Deuxième étape, les caisses de poissons sont mises sur un tapis roulant, qui passe sous les yeux aguerris de Yohann Manianelli. En un coup d’œil, il est capable d'estimer le prix de la caisse: "Il faut que je sois au plus proche du prix final, pour ne pas perdre de temps".

La vente aux enchères

Les caisses de poissons continuent d'avancer sur le tapis roulant et arrivent dans l'amphithéâtre des enchères. Les mareyeurs achètent leurs poissons avec un boitier électronique. Celui qui lâche le bouton en dernier, gagne l'enchère. Laurent Ameatore supervise la vente: "je vérifie que le lot qui passe sous mes yeux, est bien celui que le mareyeur a acheté, et pour éviter qu'à la fin de la vente il y ait des caisses orphelines". En moyenne une caisse de poissons se vend entre 3 et 5 euros.

Dernière étape, les caisses de poissons vendues sont remplies de glace et sont rassemblées en fonction des mareyeurs. Dans la pièce de réception, la température est entre 5 et 10 degrés.

Moins d'une heure après que le chalutier ait déchargé sa pèche, les mareyeurs sont prêts à prendre la route vers les grandes villes de France, en Italie et en Espagne pour alimenter les grandes surfaces et les poissonneries. Entre 1500 et 2000 caisses de poissons sont vendues chaque jour.

Reportage dans les coulisses de la Criée de Sète