Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Imminence, la star nordiste du prochain Salon de l'Agriculture

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le Salon de l’Agriculture aura lieu dans quatre mois et il s’est déjà trouvé un museau d’affiche. Imminence, vache Bleue du Nord, a été choisie comme “égérie” 2019. Elle a été élevée à Saint-Aubin (Nord), par un agriculteur pas peu fier de mettre sa région sur le devant de la scène.

Imminence et son éleveur, Gilles Druet. Le nom "bleue du Nord" vient de la couleur de la robe, souvent gris moucheté.
Imminence et son éleveur, Gilles Druet. Le nom "bleue du Nord" vient de la couleur de la robe, souvent gris moucheté. © Radio France - Emeline Vin

Saint-Aubin, Nord-Pas-de-Calais Picardie, France

Gilles Druet a les yeux qui brillent quand il se souvient : "On a su cet été que c’était Imminence qui était choisie. C’est une grande fierté, c’est un événement qu’on ne vit qu’une fois sur plusieurs générations ! Un peu comme Miss France, si vous voulez.” 

Imminence, 1m41 pour 710 kilos, est une vache “Bleue du Nord”, calme et curieuse. "Cette année, le Salon voulait mettre en avant une race locale. Il fallait aussi que la vache soit docile, avec une bonne production de lait...” Imminence, qui attend son troisième veau pour la fin du mois, produit jusqu’à 5.000 litres de lait par an. 

Derrière la victoire, 25 éleveurs engagés pour la bleue du Nord

Mais Gilles Druet refuse de s’accaparer la victoire : c’est la candidature conjointe des 25 éleveurs de Bleues du Nord de la région qui l’a emporté. “C’est une race particulière : elle a failli disparaître au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. En étant motivés, on a réussi à la maintenir. On espère donner envie aux éleveurs de se mettre, eux aussi, à la Bleue…” Aujourd’hui, ce groupe d’agriculteurs gère moins de 600 têtes. 

L’agriculteur de 44 ans ne trouve aucun défaut à cette race : “Ce sont des animaux adaptés aux pâturages, ils peuvent rester dehors jusqu’à l’arrière-saison et dès le début du printemps”. 

Dans les prochains mois, Imminence va profiter d’un régime de faveur à la ferme : plus de grains que ses camarades et plus d’espace pour dormir, “pour qu’elle soit confortable”. Et le 23 février, c’est elle qui sera sur le stand d’entrée du Salon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu