Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Indre-et-Loire : la douceur de l'hiver pourrait avancer la floraison des arbres fruitiers et de la vigne

-
Par , France Bleu Touraine

Les arboriculteurs et les viticulteurs en Touraine sont inquiets, la douceur des températures n'est pas bon signe pour les arbres fruitiers et la vigne. C'est le signe d'un débourrement, c'est-à-dire d'une éclosion des bourgeons précoce, avec derrière la menace des gelées d'avril.

Le débourrement de la vigne en avance à cause de la douceur de la météo?
Le débourrement de la vigne en avance à cause de la douceur de la météo? © Maxppp - Vincent Isore

Si vous avez la chance de posséder un jardin et des arbres, vous avez certainement remarqué que des petites feuilles vertes poussent déjà sur les bourgeons des cerisiers, des pruniers, et d'autres arbres fruitiers de nos régions. C'est la douceur de la météo qui est la cause de ce début de fleurissement précoce. Chez les professionnels, certains arboriculteurs craignent que le débourrement, c'est-à-dire le moment où les bourgeons éclosent à la sortie de l'hiver, soit très en avance. Si le phénomène n'est pas nouveau depuis le réchauffement climatique, il inquiète toujours car les bourgeons vont être exposés aux gels d'avril.

Mathieu Guillon, technicien consultant en arboriculture, évalue la situation au regard des 300 hectares de pommes et poires dans le Sud Touraine

Dans les vignes, là aussi la douceur des températures inquiète les viticulteurs qui craignent de voir le débourrement des bourgeons (l'éclosion des bourgeons) arriver trop tôt dans la saison. On parle du 15 mars ce qui serait problématique puisque les fleurs seraient exposées au gel d'avril.

Patrick Olivier, président de l'appellation Saint Nicolas-de-Bourgueil, craint les gelées d'avril si la douceur de la météo se maintient

Il y a aussi des viticulteurs moins inquiets et plus optimistes comme Philippine Delachaux, co-présidente de l'appellation Bourgueil, et propriétaire de 22 hectares d'appellation. 

Philippine Delachaux, co-présidente de l'appellation Bourgueil, espère un retour du froid avant l'arrivée des gelées d"'avril

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu