Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Indre-et-Loire : Le magasin de producteurs La Charrette ouvre un deuxième point de vente

mercredi 28 novembre 2018 à 18:07 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Touraine

La Charrette, magasin de producteurs implanté à Chambray-lès-Tours depuis dix ans se lance un nouveau défi. Un deuxième magasin vient d'ouvrir ce lundi à Truyes, une petite commune près de Cormery. Preuve que le circuit-court séduit de plus en plus.

La Charrette ouvre un deuxième magasin de produits locaux à Truyes, près de Cormery.
La Charrette ouvre un deuxième magasin de produits locaux à Truyes, près de Cormery. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Truyes, France

A la sortie du magasin Raphaela a les bras chargés : saucisses, poires, oeufs, pain, les courses pour quelques jours. Tous ces produits ont un point commun : ils viennent de la région, de quelques dizaines de kilomètres tout au plus.  La Charrette, installée depuis 10 ans à Chambray-lès-Tours, vient d'essaimer : ce mercredi, à Truyes, près de Cormery un nouveau magasin vient d'ouvrir ses portes.  Avec la même recette : des producteurs locaux et des produits de saison.

C'est d'ailleurs ce qui a parlé à Raphaela. Habituée à faire ses courses à Tours ou à Chambray-lès-Tours, la troïcienne vit avec enthousiasme l'arrivée de La Charette dans sa commune."Je préfère savoir d'où vient ma nourriture.  Cela aide les agriculteurs au niveau local et puis cela fait aussi du bien à la planète."

Avant on vendait aux supermarchés, aujourd'hui, on a arrêté", assure un agriculteur

Comme cette jeune femme, plus de 40% des français assurent consommer des produits locaux. Une tendance que ressent Romuald Grolleau. Ce maraîcher d'Esvres produit fruits et légumes sur son exploitation d'Esvres, à quelques kilomètres de Truyes. Installé depuis 10 ans, il a vu la demande évoluer : aujourd'hui, il réalise 90% de son chiffre d'affaires grâce à la vente directe et à La Charette. "On voit cet engouement pour revenir aux produits de la région, à la proximité. Avant on vendait aux supermarchés, aujourd'hui, on a arrêté", explique l'agriculteur. 

S'installer dans une petite commune, un défi assumé

Dans le petit magasin de Truyes, Romuald Grolleau est justement au contact de ces nouveaux clients, attirés par le circuit court et par un produit traçable, de la production à l'assiette. "Depuis ce matin, les gens me demandent "Où est ce que vous êtes situés ?" Quand je leur répond Esvres, ils sont très contents de savoir que cela vient d'à côté", confie-t-il.

Les responsables du magasin parient sur la boucherie, la seule de Truyes, pour faire venir les clients.  - Radio France
Les responsables du magasin parient sur la boucherie, la seule de Truyes, pour faire venir les clients. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Un magasin de producteurs dans une commune d'à peine plus de 2200 habitants, c'est un pari, reconnaît Jérome Voisin, le responsable du site de Truyes. "Les gens commencent à délaisser les grandes surfaces et revenir plutôt au local. C'est une très bonne chose pour la vie des petites communes. C'est vraiment l'idée d'être un magasin de proximité et de s'occuper de nos clients." D'ailleurs, à la sortie de la caisse, Françoise, une riveraine, lance : "cela fait revivre le petit village ! On voit du monde, les voisins, on peut parler, au lieu de monter dans la voiture et de partir vers un supermarché.

Avec l'arrivée de La Charrette, Truyes voit aussi le retour d'une boucherie dans la commune. Les responsables du magasin comptent d'ailleurs sur ces produits d'appel pour faire venir la clientèle. En Indre-et-Loire, d'autres dispositifs permettent de se fournir en produits locaux : la Ruche qui dit Oui, les AMAP, ou encore le Kdi Fermier à Chaveignes.