Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : seulement 30 mm de pluies en moyenne depuis deux mois

-
Par , France Bleu Touraine

Après un début d'année très humide, l'Indre-et-Loire fait face à une pluviométrie très faible depuis deux mois. D'après Météo-France, il n'est tombé que 30 mm d'eau en moyenne depuis le 12 février. Une situation qui commence à inquiéter, notamment chez les éleveurs.

Il n'a plu que 30 mm d'eau en moyenne sur l'Indre-et-Loire ces deux derniers mois
Il n'a plu que 30 mm d'eau en moyenne sur l'Indre-et-Loire ces deux derniers mois © Maxppp - BELPRESS/MAXPPP

L'eau se fait rare dans le ciel tourangeau depuis deux mois. Les niveaux élevés des cours d'eau, début février, semblent lointains. Selon Météo-France, il n'est tombé que 30 mm d'eau en moyenne sur le département depuis le 12 février, il y a pile deux mois. Soit trois fois moins que le niveau attendu. "Nous sommes pratiquement sur une valeur record par rapport à ces 50-60 dernières années" explique Pierre Bonnin, prévisionniste à Météo-France Parçay-Meslay, "en tout cas, dans la fourchette très basse". Le mois de janvier a vu une pluviométrie excédentaire de 30 %, mais depuis, presque plus rien. 20 mm de pluies en février, à peine 6 mm sur les deux premières semaines d'avril, "alors qu'on devrait être à une vingtaine de millimètres" selon Pierre Bonnin. 

Inquiétude des éleveurs

Une situation qui commence à inquiéter du côté de la chambre d'agriculture d'Indre-et-Loire. "Au niveau de la pousse de l'herbe, entre le froid et le manque d'eau, on a des niveaux de production plus faibles que d'habitude" constate Stéphane David, le référent herbe et fourrages. "Les récoltes qu'on voit sont de l'ordre de deux à trois tonnes de matière sèche, alors qu'on devrait davantage se situer entre quatre et cinq. Lorsqu'on fauche à cette époque de l'année, on espère avoir deux nouvelles coupes avant l'été. Là on attend les précipitations. Si l'herbe, après le pâturage en ce moment, ne repousse pas, il faudra nourrir les bêtes plus tôt que d'habitude avec des stocks que nous n'avons pas.

La situation ne devrait pas s'améliorer dans l'immédiat puisque les pluies ne sont pas prévues d'ici la fin du mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess