Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Indre-et-Loire : un lait équitable pour mieux rémunérer les producteurs

vendredi 25 mai 2018 à 18:00 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Ce vendredi, et jusqu’à samedi, les producteurs de lait d’Indre-et-Loire et de la Sarthe viennent à la rencontre des consommateurs au Auchan de Saint-Cyr-sur-Loire pour faire connaitre le lait équitable « C’est qui le patron ». Un lait qui rémunère plus dignement les éleveurs-laitiers.

Le lait équitable "C'est qui le patron"
Le lait équitable "C'est qui le patron" © Radio France - Jean Lebret

Saint-Cyr-sur-Loire, France

Les éleveurs-laitiers viennent à la rencontre des consommateurs vendredi et samedi, au Auchan de Saint-Cyr-sur-Loire, pour échanger sur leur métier, et surtout faire la promotion du lait solidaire « C’est qui le patron » auprès des tourangeaux. Le lait « C’est Qui le Patron » a été lancé en 2017. Aujourd’hui, c’est plus de 45 millions de litres vendus, et surtout un prix payé au producteur rémunérateur à 390€ les 1.000 litres de lait. C’est plus de 250 producteurs associés (sur 5 régions et 12 départements) dont 22 en Indre-et-Loire. 

Tout le monde à le droit de gagner de l'argent. C'est pas ça le problème. Le problème c'est la répartition de la marge - Fabien Moussu éleveur à Nouzilly

Grâce à ce lait solidaire, les producteurs de lait gagnent 60 euros de plus pour une tonne de lait (330 euros les 1.000 litres en ce moment). C'est 6 centimes de plus par litres de lait, explique Fabien Moussu éleveur à Nouzilly en Indre-et-Loire. C'est peu mais c'est beaucoup pour nous. En plus on a un cahier des charges très strict. Les vaches vont pâturer dehors. Les aliments pour bétail sont garantis sans OGM.

Les éleveurs d'Indre-et-Loire entendent bien faire connaître ce lait équitable en multipliant les rencontres avec le consommateur. Ainsi, après Auchan-St Cyr ce vendredi et ce samedi, les éleveurs-laitiers seront le week-end prochain au Super U de Neuillé-Pont-Pierre. Il faut donc forcer sa nature pour aller au devant des consommateurs qui répondent présents. C'est vendu 99 centimes, mais je vais vous en prendre 1 litre. Il n'y a pas que le prix qui compte. Il y a aussi la qualité et le respect du monde agricole qui est très malmené en France.

Trop de lait équitable ?

Le lait équitable est apparu il y a quelques années après 10 ans de crise du lait. Le premier c’était en2012 "Faire France", puis "C'est qui le patron".  La production annuelle de lait équitable en France est estimée à 60 millions de litres, selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) pour une consommation totale de 3 milliards de litres de lait produits et vendus chaque année en France. 

Par ailleurs, certaines craintes se font jour comme une guerre des prix entre laits équitables, car des marques se créent tous les 15 jours.