Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : ils accusent la préfecture de "profiter de la crise sanitaire" pour défendre les pesticides

-
Par , France Bleu Berry

L'association environnementale Indre Nature a publié une lettre ouverte, dans laquelle elle accuse la préfecture et la chambre d'agriculture de vouloir faire passer une charte pro-pesticides en pleine période de confinement.

Epandage de pesticides (Photo d'illustration)
Epandage de pesticides (Photo d'illustration) © Maxppp - Sébastien Jarry

"Alors que l'attention de la population est focalisée sur la lutte contre la pandémie de Covid-19 [...], nous sommes extrêmement choqués que vous profitiez de la crise sanitaire actuelle pour tenter d'imposer la réduction des limites d'épandage des pesticides." Cette lettre ouverte, adressée au président de la chambre d'agriculture de l'Indre et au préfet du département, a été envoyé le 14 avril par l'association environnementale Indre Nature.

Une pseudo concertation publique - Indre Nature

Indre Nature accuse les pouvoirs publics d'avoir mis en place "en catimini" une "pseudo concertation publique sur un projet de Charte d'engagements pour réduire les distances d'épandage des pesticides jusqu'à 3 mètres des habitations". L'association fait vraisemblablement allusion à ce texte, accessible sur le site de la chambre d'agriculture

Il s'agit de discuter de la distance autorisée pour l'épandage agricole. Pour simplifier, à quelle distance des habitations doit-on épandre des pesticides ? La question a longuement fait débat ces dernières années. Depuis le 1er janvier, les agriculteurs doivent respecter une distance de 3, 5, 10 mètres.

Sur le site de la chambre d'agriculture, il est mentionné que la concertation publique pour élaborer cette charte aura lieu "du 30 mars 2020 à 8h00 au 30 avril 2020 à 18h00 inclus" (soit en pleine période de confinement, il faut bien le dire). Cette concertation publique, poursuit la chambre d'agriculture, vise à recueillir les avis :

  • des personnes habitant à proximité des zones susceptibles d'être traitées avec des produits phytopharmaceutiques,
  • des maires des communes concernées, ainsi que l’association des maires du département
  • des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques.

Une charte pour favoriser le dialogue entre les habitants, les élus locaux et les agriculteurs

"_Dans un souci du "bien vivre ensemble", la présente charte vise à favoriser le dialogue entre les habitants, les élus locaux et les agriculteurs et à répondre aux enjeux de santé publique liés à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, particulièrement à proximité des lieux habité_s", peut-on lire. Cette charte devra enfin préciser les distances de sécurité nécessaires.

De son côté, Indre Nature demande au préfet et à la chambre d'agriculture "de faire preuve de respect envers la population de l'Indre en abandonnant immédiatement ce projet de charte et cette pseudo concertation publique".

Notez enfin que si vous êtes concernés et que vous souhaitez participer à la consultation, vous pouvez donner votre avis en suivant ce lien.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess