Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse : la santé des vaches et des futurs veaux de l'Indre est mise en danger par les problèmes d'affouragement

jeudi 25 octobre 2018 à 14:54 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

A cause de la sécheresse, les vaches de l'Indre n'ont plus d'herbe à pâturer dans les prairies. Les éleveurs doivent donc les nourrir de fourrages mais ils n'ont pas prévu assez de stock et cela va avoir des conséquences sanitaires.

Le lait d'une vache amaigrie contient moins d'anticorps et immunise donc moins bien les veaux.
Le lait d'une vache amaigrie contient moins d'anticorps et immunise donc moins bien les veaux. © Radio France - Aurore Richard

Indre, France

Depuis le début de l'été, les éleveurs de l'Indre sont confrontés à une sécheresse inédite. Ils manquent d'herbe pour nourrir leurs bêtes parce que les prairies ont grillé. Ils doivent donc compenser avec du fourrage et ils attaquent déjà les réserves. Ce jeudi 25 octobre, la préfecture de l'Indre a lancé une procédure de reconnaissance de "calamités agricoles" pour les fourrages. Dix exploitations du département vont donc être expertisées le 7 et le 9 novembre prochain.

La Chambre d'agriculture de l'Indre a encouragé cette procédure parce qu'il faut agir vite et il faut déjà penser aux conséquences pour les mois à venir. Jean-Paul Girault est éleveur de vaches à Chasseneuil, près d'Argenton-sur-Creuse, il est aussi président du service élevage à la Chambre d'agriculture et il s'inquiète pour la santé des bêtes.

Des vaches gestantes amaigries

Les bêtes maigrissent car elles ont des rations moins importantes. "Ce sont en grande majorité des vaches gestantes qui attendent des veaux et qui vont naître rapidement. Ces vaches vont donc vêler dans un état corporel moyen. Après vêlage, elles vont donc être encore plus maigres", explique Jean-Paul Girault.

Cela va ensuite avoir un effet sur les veaux. "Le colostrum qui est le premier lait produit par la maman contient tous les anticorps pour immuniser les veaux contre les maladies néo-natales, les diarrhées, etc. Ce lait ne va pas être de qualité suffisante", regrette l'éleveur.