Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : une ferme expérimentale teste de nouvelles cultures pour mieux résister à la sécheresse

-
Par , France Bleu Berry

Comment adapter nos techniques d'élevage et de culture au changement climatique ? C'est la question sur laquelle travaille la ferme des Bordes, une ferme expérimentale, dans l'Indre. De nouveaux types de fourrage y sont notamment testés, pour pouvoir mieux résister à la sécheresse.

La sécheresse a durement touché les agriculteurs de l'Indre
La sécheresse a durement touché les agriculteurs de l'Indre © Radio France - Rémi Brancato

Le changement climatique a parfois des conséquences désastreuses pour les agriculteurs. La sécheresse de cet été aura été rude pour les cultures, mais aussi pour les élevages. Et l'épisode risque fort de se reproduire ces prochaines années. Alors comment adapter nos pratiques agricoles à ce changement climatique ? La ferme expérimentale des Bordes, à Jeu-les-Bois, travaille justement sur le sujet. Le président de son comité de direction, Jean-Paul Girault, était l'invité de France bleu Berry ce lundi matin.

De nouvelles cultures, pour des fourrages plus résistants

Parmi les expérimentations menées à la ferme des Bordes, la quête de cultures fourragères plus résistantes ;"Il faut peut-être évoluer dans nos méthodes de récolte (...) cela peut passer par de nouvelles plantes, qui peuvent résister à la sécheresse. Des plantes qui se sèment au printemps, et qui se récoltent en été" détaille Jean-Paul Girault. Des tests ont été effectués à la ferme des Bordes avec des plantes comme le sorgho, le moha, ou encore le millet. Cette année, des parcelles de plantes venant du continent africain ont également été plantées. Bilan ? "On s'aperçoit que ce sont des plantes qui en effet résistent bien à la chaleur (...) mais étant donné les faibles quantités d'eau qui sont tombées cette été, les quantités récoltés ne sont pas ce que l'on pourrait espérer" regrette Jean-Paul Girault. La ferme des Bordes réfléchit à mieux adapter ces nouvelles cultures aux sols de notre département, qui ont leurs spécificités.

Récolter plus tôt dans l'année

Autre méthode avancée par Jean-Paul Girault : récolter de manière plus précoce "On a une pousse d'herbe qui intervient très tôt le printemps, donc il ne faut pas hésiter à récolter, pour espérer faire plusieurs coupes, ou tout du moins avoir des repousses, pour faire pâturer nos animaux l'été" argumente le spécialiste.

Reste la problématique des conséquences possibles de ces changements de culture pour les animaux. En effet, selon Jean-Paul Gibault, le sorgho par exemple ne peut pas être récolté à n'importe quel moment, car il peut secréter des sucres nocifs pour les animaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess