Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Inquiétude des viticulteurs face à une modification d'homologation du cuivre

mercredi 24 octobre 2018 à 18:09 Par Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse

Les conditions d'usage du cuivre dans la lutte contre le mildiou risquent d'être modifiées très prochainement par la commission européenne. Et ce changement dans les conditions d'homologation inquiète les viticulteurs, notamment en bio.

Les vignerons bios dans le brouillard
Les vignerons bios dans le brouillard - Kessler Guenhaël – Vaucluse Provence

Vaucluse, France

L'usage du cuivre dans la lutte contre le mildiou est soumise à homologation. Et l'homologation actuelle pourrait être réduite d'un tiers par une prochaine décision de la commission européenne.  Le but est de limiter une pollution que certains estiment dangereuse, le risque c'est de menacer gravement le vignoble. Le vignoble bio en particulier.

Vote repoussé à la fin de l'année.  

L'homologation actuellement en vigueur autorise l'usage de 6 kilos de cuivre par an et par hectare.  Ce dosage pourrait passer à 4 kilos.  Les agriculteurs bio qui n'en utilisent que 5 kilos seraient donc également impactés, eux qui n'ont pas d'autre solution pour lutter contre le mildiou. Ces mesures font l'objet d'un lissage. En clair : un lissage sur cinq ans permet de prévoir l'utilisation du cuivre et de ses dérivés sur cinq années. Aujourd'hui, 6 kilos multipliés par 5 cela donne 30 kilos à utiliser donc en cinq ans.  

Le cuivre nuit à la micro faune

Le cuivre nuit à la microfaune qui vit dans les sols et peut tuer jusqu'aux vers de terre. Mais les vignerons bio qui n'ont pas d'autre outil pour l'instant pour se débarrasser du mildiou sont inquiets de ce que leur réserve l'avenir.