Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Intempéries de juin et forte chaleur de l'été : la noix de Grenoble va savoir...

C'est le coup d'envoi ce mercredi 2 octobre de la récolte 2019 de la noix AOP de Grenoble. Une année marquée par un épisode de grêle au printemps et des épisodes de canicule cet été. C'est après avoir secoué les arbres que les nuciculteurs vont savoir explique Yves Borel, président du CING.

Noyers abattus le 15 juin dernier sur l'Appellation d'origine protégée Noix de Grenoble
Noyers abattus le 15 juin dernier sur l'Appellation d'origine protégée Noix de Grenoble © Radio France - Laurent Gallien

Grenoble, France

C'est cette année la date du 2 octobre qui a été choisie pour le coup d'envoi de la récolte de la noix d'appellation "Grenoble" par le Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble (CING). A la veille des premiers "secouages", Yves Borel, son président, invité de France Bleu Isère, s'est dit incapable de quantifier exactement les conséquences d'un printemps et d'un été compliqués pour les producteurs et les noyers.

Après les épisodes de grêle du 15 juin et du 1er juillet dans la vallée de l'Isère, "on va voir les dégâts dans les jours qui viennent, explique Yves Borel, puisqu'il est difficile de faire un estimation", entre les noix tombées au sol et celles restées sur les arbres mais dont on ne sait pas exactement ce qu'il y a à l'intérieur du brou (l'enveloppe de la noix). 

"On a une petite idée quand même, précise Yves Borel, entre 10 et 50% de perte selon les secteurs touchés" parce que tout le monde n'a pas été affecté de la même manière, entre des vergers quasiment détruits par endroit et d'autres intacts ailleurs.

Grêle... et fortes chaleurs

Parmi les éléments ayant influencé la pousse des noix, il y a aussi les fortes chaleurs de l'été. Dans les secteurs non irrigués, les producteurs voient "un jaunissement prématuré des noyers, des chutes de feuilles et des noix qui mûrissent très difficilement". Pour être commercialisées en AOP, il faut rappeler que les noix doivent également avoir un diamètre compris entre 28 et 38 mm.

2019 ne devrait pas être une très bonne année pour la Noix de Grenoble, dont l'appellation court le long de rivière Isère, depuis la Savoie jusqu'à la Drôme. L'immense majorité des 900 producteurs -le "cœur" de l'appellation- étant située en Isère entre Tullins et Saint-Marcellin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu