Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Invasion de poulpes dans le sud Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Depuis le début de l'été, les poulpes envahissent les eaux du Finistère et du Morbihan. Et font des ravages dans les casiers des pêcheurs.

François Caradec décharge la pêche du jour : 10 bacs remplis de poulpes.
François Caradec décharge la pêche du jour : 10 bacs remplis de poulpes. © Radio France - Louise Joyeux

Vous en avez peut-être déjà vu avec leurs gros tentacules gluants sur les étalages des poissonneries... Des poulpes ! Et cette année, ils nous envahissent. Il est 13h à Beg Meil dans le sud Finistère, François Caradec rentre d'une pêche un peu particulière, dix bacs remplis de poulpes, une première : "Aujourd'hui on a pêché _200 kg de poulpes, c'est la première fois que je vois ça_, l'année dernière j'en ai pêché 100 kilos sur toute la saison, là je dois être à deux tonnes." Les poulpes sont de redoutables prédateurs, friands de crustacés. Résultat, ses casiers sont presque vides : "On retrouve les homards en plusieurs morceaux dans les casiers, les poulpes viennent aussi dans nos filets à soles, à rougets, ils mangent tout." 

La prise du jour : 200 kilos de poulpes.
La prise du jour : 200 kilos de poulpes. © Radio France - Louise Joyeux

Même si les Bretons consomment peu de poulpes, François arrive facilement à les vendre à la criée et cela n'impacte pas son chiffre d'affaires. Mais il s'inquiète pour les ressources : "On verra quand il n'y aura plus de poulpe, est-ce que les homards ont été se cacher ailleurs ou les poulpes les ont tous mangés ?"

La prise du jour : des dizaines de poulpes.
La prise du jour : des dizaines de poulpes. © Radio France - Louise Joyeux

L'eau trop chaude, responsable de cette prolifération

Selon Dominique Barthélémy, conservateur en charge du milieu naturel à Océanopolis à Brest, c'est le temps qui expliquerait cette prolifération. "On a eu des hivers plus doux ce qui favorise le développement de juvéniles de poulpes et les populations augmentent", explique-t-il. Mais pour Dominique Bathélémy, il est encore trop tôt pour parler de conséquence du réchauffement climatique. Un hiver froid pourrait suffire à réguler les populations de poulpes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess