Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Alain Reynes, défenseur de l'ours dans les Pyrénées : "Il faut savoir cohabiter"

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn

Après l'attaque, la semaine dernière, d'un troupeau de brebis du Pays Basque qui transhument à Cauterets, l'invité de France Bleu Pays Basque ce jeudi, Alain Reynes, défenseur de l'ours, affirme que la cohabitation entre les bergers et l'ours est "possible et même incontournable".

Alain Reynes le directeur de l'association Pays de l'Ours ADET
Alain Reynes le directeur de l'association Pays de l'Ours ADET © Maxppp -

Cauterets, France

"Rien ne prouve qu'il s'agisse de l'ours". Alain Reynes revient sur l'attaque d'un troupeau originaire du pays basque. Il s'est produit vendredi sur les hauteurs de Cauterets, mais de là à dire que l'ours est coupable, pour le directeur de l'association Pays de l'Ours ADET "ça n'est pas clair, ça n'est pas évident. La montagne est un milieu dangereux, les causes de dérochement sont nombreuses".

Vivre ensemble

La cohabitation entre les bergers qui transhument l'été, et l'ours, est "possible et même incontournable" pour Alain Reynes. "Il n'est pas question de supprimer ni l'élevage, ni l'ours, il faut savoir vivre ensemble". Il n'y a pas d'autre solution selon lui, parce que"on refait toujours les mêmes débats et les réponses sont connues. Parquer les ours dans un endroit pour les cantonner, c'est impossible."

"Il y a deux éléments incontournables dans le patrimoine pyrénéen en montagne, c'est le pastoralisme et la biodiversité dont l'ours fait partie et il va falloir organiser cette cohabitation. Parce que la question est tranchée depuis longtemps : il n’y a pas de possibilité de retirer les ours des Pyrénées". Le directeur de l'association Pays de l'Ours ADET revient sur son expérience pour affirmer que "certains éleveurs reconnaissent que la cohabitation est possible (pas souhaitée, mais possible). _Depuis qu'il y a de l'ours dans les Pyrénées, il y a 600 bergers salariés_. Grâce à la présence de l'ours, des cabanes sont rénovées, des parcs de contention, des chiens de bergers sont fournis. Tout ça n'est pas idéal, ni parfait mais si on met les moyens c'est possible."

Ecouter l'interview en intégralité

Réécoutez l’interview d'Alain Reynes directeur de l'association Pays de l'Ours ADET.

Alain Reyes: "la cohabitation est possible"

Choix de la station

France Bleu