Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2020

Agriculteur et moniteur de ski en Savoie : "Je redescends des pistes et là je vais m'occuper des animaux"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le salon de l'agriculture est inauguré ce samedi à Paris mais dès vendredi c'est le grand départ pour 16 éleveurs de la Tarentaise et leurs vaches. Parmi eux, un agriculteur de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) qui est aussi... moniteur de ski.

Chantal (g), Julien et Louis (d) autour de Marmotte dans leur exploitation de Bourg-Saint-Maurice (Savoie)
Chantal (g), Julien et Louis (d) autour de Marmotte dans leur exploitation de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) © Radio France - Joachim Dauphin

Il est 17h30 ce mercredi de février et Julien arrive à l’étable pour la fin de la traite du soir. A peine rentré, il pose sa veste rouge de moniteur de ski pour enfiler un tablier.  

C'est ma deuxième journée qui commence. Je viens de redescendre des pistes et maintenant je vais m'occuper des animaux. Le matin je fais l'alimentation à 5h. Et ensuite départ pour les pistes à 7h45 pour être à 8h45 sur les pistes. _ Julien agriculteur et prof de ski

Julien a 41 ans et enchaîne sa 23e saison avec la double casquette d’agriculteur et de prof de ski l’hiver.  

Reportage dans une exploitation laitière à Bourg-Saint-Maurice juste avant le départ pour le salon de l'agriculture

C'est mon père qui m'a poussé à devenir moniteur. Maintenant c'est vraiment une passion 

Sa passion lui permet de dégager en plus un revenu supplémentaire. Pendant qu’il est sur les pistes, c’est Chantal, 56 ans, et son fils Louis, 19 ans, qui s’occupent des bêtes. Ensemble, ils élèvent une soixantaine de vaches laitières pour produire du Beaufort. 

Louis s'apprête à installer la machine à traire le lait pour l'une des 60 vaches de l'exploitation
Louis s'apprête à installer la machine à traire le lait pour l'une des 60 vaches de l'exploitation © Radio France - Joachim Dauphin

J'ai rencontré Julien à la mort de mon mari. On est associé depuis plus de 15 ans. Ça fait 25 ans qu'on se connaît. Chacun y trouve son compte. L'été je suis en montagne, Julien est en bas pour faire le foin. On est complémentaire _ Chantal, agricultrice

Cette année, ils vont pour la première fois présenter une de leurs bêtes au salon de l'agriculture. C'est grâce à Louis, 19 ans, qui travaille désormais à temps complet sur l'exploitation depuis l'automne dernier. Tout aussi passionné que sa mère, Louis nous présente Marmotte, une magnifique vache Tarentaise de trois ans et qui affiche 450 kg.

Elle a une super mamelle qui va bien vieillir dans le temps, qui respire le lait. C'est ma petite préférée pour cette année! _  Louis, 19 ans avec Marmotte

Les mamelles de Marmotte, la vache qui participe au concours de la race tarentaise au salon de l'agriculture 2020 dans la catégorie première lactation
Les mamelles de Marmotte, la vache qui participe au concours de la race tarentaise au salon de l'agriculture 2020 dans la catégorie première lactation © Radio France - Joachim Dauphin

Marmotte et Louis seront au salon de l'agriculture pour 10 jours, pendant que Julien dévalera les pistes pour son deuxième travail. Les médailles de la race Tarentaise seront décernées mercredi 26 février lors de la journée des Savoie.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess