Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le "Oui, mais..." de Jérôme Crozat, président de la FDSEA Isère, à la future interdiction du glyphosate

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Avant d’assister au 72e Congrès national de la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) qui s’ouvre aujourd’hui à Tours, le nouveau président de la FDSEA en Isère, Jérôme Crozat, était l’invité de la rédaction, ce mardi matin.

Jérome Crozat, nouveau président de la FDSEA en Isère depuis le 19 mars
Jérome Crozat, nouveau président de la FDSEA en Isère depuis le 19 mars - Terre Dauphinoise

Alors que les Etats généraux de l’alimentation se sont clôturés en décembre dernier, les agriculteurs « attendent beaucoup » de la loi découlant de ces cinq mois de concertation, assure Jérôme Crozat, président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) de l’Isère. « Dans le département, nous avons organisé des ateliers de travail où l’on a réuni la société civile au même titre que nos élus, on a participé aux réunions organisées par nos députés, on a travaillé le dossier. »

France Bleu Isère invité - Jérôme Crozat, président de la FDSEA en Isère

Un espoir concernant la régulation des prix

D’après le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, le projet de loi sur l’alimentation arrivera devant l’Assemblée nationale le 22 mai prochain. Jérôme Crozat espère y trouver des mesures sur l'équilibre à trouver entre les prix fixés par la grande distribution et la rémunération des agriculteurs, notamment pour le prix du lait.  Mais le nouveau président de la FDSEA en Isère, élu le 19 mars, reste méfiant : « Tant que la loi n’est pas votée, il peut y avoir des amendements qui retirent la partie bénéfique des États généraux. En face, les industries agroalimentaires et la grande distribution n’ont pas forcément le même avis que nous sur la constitution du prix rémunérateur que l’on attend sur l’ensemble de nos filières. »

Autre préoccupation centrale du monde agricole, l’évolution vers le bio, et l’abandon des pesticides. Sur ce point, Jérôme Crozat estime que « l’Isère a des atouts. » « Il y a des agriculteurs qui passent en bio, des producteurs de lait qui organisent des filières. Mais cela reste un choix de l’agriculteur de savoir s’il peut s’engager, par rapport à sa structure. »

"Nous sommes les premiers utilisateurs des phytosanitaires, et donc les premiers à prendre un risque. On essaie de diminuer les dosages, mais c’est aussi une question de compétitivité."

Concernant le glyphosate, « on prend acte de ce que décident nos gouvernants, reconnaît Jérôme Crozat. Mais il faut trouver des solutions car tout le monde ne passera pas en bio demain. Nous, agriculteurs, sommes les premiers utilisateurs des phytosanitaires que l’on applique aux cultures, et donc les premiers à prendre un risque. On essaie de diminuer les dosages, mais c’est aussi une question de compétitivité. On ne peut pas prendre le risque de perdre une partie de nos cultures. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess