Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Kiwis italiens vendus comme français : les producteurs du sud-ouest s'estiment "doublement floués"

lundi 25 mars 2019 à 18:22 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie et France Bleu

La fraude concerne 12% des volumes annuels du marché du kiwi. Étiquetés "Made in France", les fruits étaient en fait produits en Italie. Les producteurs d'Occitanie s'estiment "doublement floués". Les consommateurs eux, ont payé au prix fort un produit pourtant moins cher.

Image d'illustration au Marché d'intérêt national de Rungis
Image d'illustration au Marché d'intérêt national de Rungis © Maxppp - Vincent Isore

Cazères, France

C'est le fruit d'une longue enquête de la Direction générale de la concurrence et des fraudes : la DGCCRF annonce ce lundi qu'environ 15.000 tonnes de kiwis italiens ont été vendus pour des kiwis français sans présenter les garanties sanitaires et de production offertes par la production nationale.

"Des kiwis importés d'Italie étaient francisés en cours de route, ce qui permet de vendre ces produits plus cher (...) alors qu'ils ont été achetés nettement moins cher : le consommateur est trompé", a déclaré Virginie Beaumeunier, directrice générale de la DGCCRF, lors d'une conférence de presse ce lundi matin.

La DGCCRF a épinglé cinq grossistes français en fruits et légumes, sociétés d'importation, qui ont profité d'une "rente indue" sur ces produits et vont être poursuivis en justice pour _"tromperie sur l'origine"_, un trafic portant sur environ 10% des volumes annuels du marché du kiwi. Deux entreprises sont situées dans le Lot-et-Garonne, une dans le Tarn-et-Garonne et deux dans la Drôme, a précisé à l'Agence France Presse François Lafitte, président de "Kiwis, Fruits de France", l'association qui réunit les 1.100 producteurs de kiwis en France.

Des pesticides interdits en France retrouvés sur les fruits

La fraude a été repérée grâce notamment à des analyses sanitaires : les inspecteurs de la DGCCRF ont décelé dans certains fruits des pesticides autorisés en Italie, mais interdits en France. Des doses en deçà des limites fixées par la réglementation européenne, et donc sans danger pour les consommateurs précise la DGCCRF.

Selon la Direction, un fournisseur italien qui mettait sur le marché des kiwis italiens accompagnés de certificats français falsifiés a aussi été verbalisé par les autorités italiennes et un second exportateur italien par la DGCCRF pour tromperie. 

"Ça écorne l'image du kiwi français" - la directrice du Bureau Interprofessionnel du Kiwi

"Le producteur [français] est floué deux fois" s'insurge Adeline Gachein, la directrice du Bureau Interprofessionnel du Kiwi, basé à Toulouse. "D'abord parce que c'est une marge qu'il ne fait pas : il a produit pour ne pas vendre. Et puis ensuite parce que si le consommateur n'est pas content de la qualité du produit, il ne reviendra pas acheter le kiwi français. Et ça, ça écorne l'image du kiwi français, et c'est très préjudiciable pour tous les producteurs".

Corinne Popot est productrice de kiwis bio à Cazères, en Haute-Garonne. Avec ses 1.400 arbres sur quatre hectares, non loin de la Garonne, elle produit entre 20 et 70 tonnes par an, qu'elle écoule entièrement en vente directe. Mais elle sait que certains producteurs importent quand ils ont eu un faible rendement, et qu'ils n'hésitent pas à coller leur étiquette sur des fruits et légumes qu'ils n'ont pas produit "Quelqu'un qui subit la gelée ou qui a un problème sur son verger, il n'a pas de production. Donc automatiquement, il la ramène de quelque part. Là, le producteur devrait être honnête avec ses clients".

Les Français consomment 80.000 tonnes de kiwis par an, pour une production française de 67.000 tonnes en 2015. Des fruits sont importés d'Italie, de Grèce, et de Nouvelle-Zélande et Chili lorsque la saison est terminée en France.