Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

L'abattoir de Bourganeuf : l'abattoir "éthique" d'une soixantaine d'éleveurs du Limousin

-
Par , France Bleu Creuse

Les travaux de l'abattoir de Bourganeuf sont terminés. Après la phase de tests et les derniers réglages, la structure devrait ouvrir au printemps. A Bourganeuf, les animaux seront tués sans souffrance inutile.

Guillaume Betton, président du Pôle viandes locales
Guillaume Betton, président du Pôle viandes locales © Radio France

Bourganeuf, France

Le "pôle viandes locales" de Bourganeuf devrait ouvrir au printemps. C'est un équipement unique en France, voulu, souhaité et financé par une soixantaine d'éleveurs du Limousin. Guillaume Betton est le président de la structure. Il était ce jeudi matin l'invité de France Bleu Creuse. Retrouver son interview en vidéo ici.

Un outil pour le circuit court

Pour Guillaume Betton, le "Pôle de viandes locales" répond aux exigences liées à la vente en circuit court. C'est une plate forme de services assurant l'ensemble des process, de la transformation de la viande, l'abattage, la découpe et ensuite la transformation chaude, froide, on fera aussi du steak haché, de la surgélation et les salaisons".

La bien traitance animale jusqu'au bout

"Malgré toutes les vidéos qu'on a pu découvrir, et qui nous ont choqué aussi, explique Guillaume Betton, les paysans pratiquent la bientraitance animale depuis 10 000 ans, à part quelques excités. D'un point de vue économique, n'importe quel paysan sait qu'un animal bien traité, va mieux grossir, va mieux se reproduire, et va mieux le nourrir. En investissant dans l'abattage, on apporte nos valeurs et on met en place un ensemble de solutions techniques et humaines pour pratiquer la bien traitance animale, jusqu'au bout, jusqu'à la mort".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu