Agriculture – Pêche

Permettre aux agriculteurs de souffler et se faire remplacer grâce à l'aide au répit

Par Audrey Tison, France Bleu Creuse et France Bleu lundi 20 mars 2017 à 12:03

Cette aide permettra de financer le salaire d'un remplaçant pour qu'un agriculteur au bord de l'épuisement professionnel puisse prendre des jours
Cette aide permettra de financer le salaire d'un remplaçant pour qu'un agriculteur au bord de l'épuisement professionnel puisse prendre des jours © Maxppp - Vincent Isore

"L'aide au répit" est un nouvel outil financé par le ministère de l'Agriculture, en lien avec la MSA. Il s'agit de financer le salaire d'un remplaçant pour qu'un agriculteur au bord du burn-out puisse prendre une semaine, voire 10 jours de congés. 113.000 euros sont attribués au Limousin.

"L'aide au répit", c'est le nom du nouveau dispositif mis en place par la Mutualité sociale agricole, après déblocage d'une enveloppe de 4 millions d'euros par le Ministère de l'Agriculture à l'automne dernier. Dans cette enveloppe, 113.000 euros sont attribués à l'ancienne région Limousin. Cette somme permettra de financer le salaire d'un remplaçant pour qu'un agriculteur au bord de l'épuisement professionnel puisse prendre une semaine, voir 10 jours de congés, le temps de se reposer. Pour en bénéficier, il faudra remplir certains critères notamment avoir un certificat médical.

Les détails avec Brigitte Jammot, chargée de l'action sociale à la MSA du Limousin..

Cette "aide au répit", certains en auraient eu bien besoin par le passé. Un service de remplacement existe déjà, mais il faut le financer soi-même ou être malade ou blessé pour qu'il soit (en partie) financé. Exemple avec cet éleveur qui a connu de grosses difficultés en 2010..

Ecoutez le témoignage de Samuel, un éleveur qui aurait bien aimé en bénéficier de cette "aide au répit"

Ce nouvel outil vient se rajouter à un important dispositif pour accompagner les agriculteurs en détresse, notamment plusieurs numéros : Agri ecoute (numéro national anonyme) 09 69 39 29 19 / Numéro régional d'écoute MSA : 05 55 23 49 95 / Service action social de la Creuse (MSA) : 05 55 51 14 49.

La MSA propose déjà des numéros d'écoute pour répondre aux agriculteurs en détresse - Aucun(e)
La MSA propose déjà des numéros d'écoute pour répondre aux agriculteurs en détresse - © Capture d'écran MSA