Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

L'appel à l'aide des vins AOC du Languedoc et du Roussillon

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

La Fédération Sud AOC, qui regroupe les syndicats de 20 appellations d'origine contrôlées du Languedoc et du Roussillon, demande des mesures fortes pour soutenir la filière fortement impactée par la pandémie de Covid-19.

Vigne (photo d'illustration)
Vigne (photo d'illustration) © Radio France - Philippe Paupert

Fermeture des cafés, hôtels, restaurants, mise à l'arrêt de oenotourisme, ralentissement des exportations... La pandémie de Covid-19 a privé la viticulture française de ses principaux débouchés, faisant chuter de 25% les sorties de chai en mars, avril et mai. 

"Ceux qui travaillent avec les cavistes ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 50 ou 60 %, ceux qui travaillent avec les restaurants et sur les salons ont pu perdre jusqu'à 80 %" - Jean-Benoit Cavalier, président de l'AOC Languedoc

Jean Benoit Cavalier président de l'AOC Languedoc évoque les pertes de chiffre d'affaire importantes dans les exploitations

Et contrairement à la plupart des secteurs touchés par la crise, la filière, qui emploie beaucoup de main d'oeuvre, n'a pu recourir que de façon très marginale aux dispositifs de chômage partiel compte tenu de l'impossibilité d'interrompre le travail de la vigne, surtout au printemps. Résultat : la viticulture AOC, déjà touchée par les taxes Trump, boit la tasse. 

Jean-Benoit Cavalier président de l'AOC Languedoc explique pourquoi les viticulteurs n'ont pas bénéficié du chômage partiel

"Notre filière qui rapporte 9 milliards d'euros d'excédents commerciaux à la France, a touché 1% de ce qu'a reçu l'aéronautique qui, pourtant, génère dans notre pays deux fois moins d'emplois." - Jean-Philippe Mari président de la Fédération Sud des AOC

Trois mesures  fortes

La fédération régionale de la CNAOC  (vignerons d’appellation d'origine) soutient la demande faite au Premier ministre au niveau national visant la mise en place de trois mesures : 

  1. Exonération des cotisations sociales patronales dès que le seuil de 60% de pertes est dépassé  (contre 80% aujourd'hui)
  2. Adaptation des cotisations sociales permettant d'ajuster le calcul sur le résultat de l'année en cours et non sur celui de l'année précédente
  3. Allègement de la fiscalité des stocks afin d'éviter que les stocks de vins qui n’auront pas été vendus en 2020 ne viennent alourdir les bilans des exploitations viticoles et donc mécaniquement augmenter la fiscalité 

La mise en oeuvre de ces mesures permettra de soulager la trésorerie des entreprises les plus fragilisées et donc de préserver l'emploi. Elle constituera aussi le coup de pouce nécessaire pour préparer les vendanges qui devraient démarrer dans quelques semaines avec une dizaine de jours d'avance.  

La Fédération Sud des AOC  regroupe 20 appellations dont neuf dans l'Hérault (AOC Terrasses du Larzac, AOC Saint-Chinian, AOC Pic-Saint-Loup, AOC Picpoul de Pinet, AOC Minervois La Livinière, AOC Minervois, AOC Clairette du Languedoc, AOC Faugères, AOC Languedoc).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess