Agriculture – Pêche

L'appel au secours d'un agriculteur sarthois

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine lundi 24 octobre 2016 à 18:30

Pour assurer sa garantie, le foin bio fait l'objet d'un certificat (image d'illustration)
Pour assurer sa garantie, le foin bio fait l'objet d'un certificat (image d'illustration) © Maxppp - Thierry Gachon

A Dollon, en Sarthe, Denis Dangeul a perdu quasiment toute sa récolte de foin biologique dans l'incendie de son hangar dans la nuit de samedi à dimanche. Il recherche d'urgence de quoi nourrir ses bêtes faute de quoi sa certification bio lui sera retirée.

Le feu a pris dans le hangar de l’exploitation de Denis Dangeul à Dollon dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 octobre, pour une raison encore indéterminée. Il était 1h45 du matin. 350 tonnes d'herbe séchée sont parties en fumée, de même que 150 tonnes de paille. Les pompiers sont restés sur place jusqu’à 18h45. L'éleveur a réussi à extraire une vingtaine de bottes de foin des flammes : de quoi nourrir ses 65 vaches jusqu’à la fin de la semaine, pas au-delà.

Denis Dangeul se désole : "on a travaillé tout l’été pour faire des stocks pour nourrir les vaches pendant l’hiver. Tout est parti en fumée en deux ou trois heures ! " L’agriculteur poursuit : "nous ne sommes pas désespérés mais presque. L’agriculture va suffisamment mal : on n’a pas besoin de ça !"

La survie de l'exploitation bio est menacée

Pour l’éleveur de Dollon, qui possède aussi des poules pondeuses, la difficulté est de trouver du foin naturel, sans engrais et sans pesticide. Les producteurs sont peu nombreux et le prix est un tiers plus élevé que celui du foin traditionnel. Denis Dangeul est sur une première piste pour le mois prochain : "en général, ce ne sont pas des élevages qui se trouvent dans le coin, on va donc avoir un coût de transport important à payer. De plus, je ne peux faire rentrer que de petites quantités car je n’ai plus de hangar pour mettre le foin à l’abri. Chaque mois, la question va se poser !" soupire l’éleveur.

Mais l’enjeu est de taille : s'il ne donne plus d'aliment bio à ses 65 vaches, Denis Dangeul perdra la certification qu'il détient depuis quinze ans. Raison pour laquelle il lance cet appel afin que des éleveurs lui vendent du foin biologique rapidement.

Si vous souhaitez contacter Denis Dangeul, éleveur à Dollon : 06.76.95.31.19.

Partager sur :