Agriculture – Pêche

L'Armagnac : rencontre avec ces passionnés des Landes et du Gers qui travaillent ce pur produit des terroirs de Gascogne

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne lundi 19 décembre 2016 à 6:40

Trois millions de bouteilles d'Armagnac ont été vendues dans le monde l'an dernier
Trois millions de bouteilles d'Armagnac ont été vendues dans le monde l'an dernier - Bureau National Interprofessionnel de l'Armagnac

REPORTAGE - C'est la plus ancienne eau de vie du Sud-Ouest. France Bleu Gascogne vous propose de découvrir l'Armagnac à travers cinq portraits. Deux femmes, trois hommes, tous passionnés par l'Armagnac, ils façonnent et font vivre le célèbre breuvage, de la culture de la vigne à l'export du produit.

Du 19 au vendredi 23 décembre, France Bleu Gascogne consacre une série de reportages à ces passionnés des Landes et du Gers qui travaillent ce pur produit des terroirs de Gascogne (diffusion à 8h60 et 8h10).

Muriel de Wit, la vigneronne

Première étape de la production de l'Armagnac : la production du vin qui sera distillée en eau de vie. Nous partons au domaine de Ouardère à Lannepax, près d'Eauze, faire la connaissance de Muriel de Wit, vigneronne depuis six générations en bas-armagnac.

Marc Saint-Martin, le bouilleur de cru

Deuxième étape de la production de l'Armagnac, la distillation du vin blanc. Nous partons vivre ce moment avec Marc Saint-Martin à Réans, entre Eauze et Cazaubon. Il a 53 ans. Il est l'un des derniers bouilleurs de cru ambulant de Gascogne.

Gilles Bartholomo, le tonnelier

Troisième étape de la production de l'Armagnac : l'élevage et le vieillissement de la jeune eau de vie dans une pièce armagnacaise : c'est le nom qu'on donne à ces tonneaux en chêne de 420 litres où la jeune eau de vie va prendre sa couleur ambrée ou acajou. Gilles Bartholomo à Le Frêche, près de Villeneuve-de-Marsan est le dernier tonnelier en activité dans les Landes. Il produit les fameuses "pièces".

Marie-Claude Ségur, l'oenologue

Quatrième étape de la production de l'Armagnac : le contrôle de la qualité des Armagnacs. Marie-Claude Ségur est oenologue au bureau national interprofessionnel de l'Armagnac à Eauze dans le Gers. Elle contrôle de la qualité des armagnacs et forme aussi à la dégustation de l'eau de vie.

Marc Darroze, le négociant

Dernière étape de la production de l'Armagnac : le négoce. Marc Darroze négocie et élève de l'Armagnac depuis une vingtaine d'années à Roquefort dans les Landes. Chaque année, le Landais part distiller avec un alambic ambulant le vin de ses producteurs partenaires, ramène toutes ces eaux de vie dans ses chais de Roquefort et de Labastide d'Armagnac pour l'élevage, le vieillissement.