Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'armée épaulera les chasseurs lors des battues anti-peste porcine dans les Ardennes

Par

En visite dans les Ardennes ce vendredi 25 janvier 2019, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a précisé les contours de l'intervention de l'armée pour éviter que la peste porcine n'arrive en France.

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture - Lucas Aït Madi

L'annonce par le ministre de l'Agriculture de l'intervention de l'armée aux côtés des chasseurs pour lutter contre la peste porcine africaine dans l'émission Les 4 vérités sur France 2 ce vendredi 25 janvier 2019 a suscité beaucoup de fantasmes. En visite dans les Ardennes, Didier Guillaume a précisé les contours de l'implication des militaires. 

Publicité
Logo France Bleu

Les militaires ne viennent pas chasser mais aider numériquement, pour poser des pièges par exemple. Il a été dit que l'Armée irait en Belgique. Non ! Ça reste en France" - Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture

Une cinquantaine d'hommes du 3ème Régiment du Génie de Charleville-Mézières pourront prêter main forte aux chasseurs et aux agents de l'Office national de la Chasse et de la Faune Sauvage et de l'Office national des Forêts pour installer des cages destinés à piéger les sangliers ou pour rabattre les animaux lors des battues

La carte des mesures anti-peste porcine - Ministère de l'Agriculture

6 jours pour tuer un maximum de sangliers

Les battues vont s'intensifier. Il y en aura tous les jours, au moins jusqu'au mercredi 30 janvier. L'objectif est d'éradiquer tous les sangliers dans une zone blanche de 141 km² traversant la Meuse et l'Est des Ardennes. L'Office de la Chasse et de la Faune sauvage estime qu'environ 600 sangliers vivent dans ce périmètre délimitée par la frontière belge au Nord et par une clôture de 43,3 km en cours d'installation au Sud. 

A ce stade, moins d'une centaine d'animaux ont été abattus. Tous feront désormais l'objet de prélèvement d'organes et d'analyses en laboratoire pour déterminer s'ils étaient porteurs ou non de la peste porcine africaine, ce qui n'était pas encore systématiquement le cas côté français. 

Nous n'avons rien à craindre puisqu'un sanglier atteint par la peste porcine africaine meurt en deux ou trois jours, donc si on tire sur un sanglier qui court, c'est qu'il est indemne" - Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture 

Combien ça coûte ?

La barrière a coûté 2,2 millions d'euros. Un chiffre à mettre en regard avec les pertes que subiraient la filière porcine si un cas de peste porcine africaine était découvert en France. La Chine et le Japon cesseraient en effet d'importer de la viande porcine française. Or les deux pays représentent 35 % des exportations françaises, soit 3,5 milliards d'euros

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu