Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ARS recommande de ne pas consommer les poissons pêchés au lac du Bourdon à Saint-Fargeau

-
Par , , France Bleu Auxerre

Après avoir interdit la baignade au lac du Bourdon à Saint-Fargeau (Yonne) la semaine dernière, l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté recommande fortement de ne pas cuisiner les poissons capturés au lac. En cause : la présence trop forte de cyanobactéries.

Interdiction de se baigner au lac du Bourdon à Saint-Fargeau (Yonne) et mieux vaut ne pas consommer les poissons pêchés, dixit l'ARS Bourgogne-Franche-Comté mardi 18 août.
Interdiction de se baigner au lac du Bourdon à Saint-Fargeau (Yonne) et mieux vaut ne pas consommer les poissons pêchés, dixit l'ARS Bourgogne-Franche-Comté mardi 18 août. © Radio France

Les cyanobactéries font la loi au lac du Bourdon à Saint-Fargeau (Yonne) : quand elles sont importantes, l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté y interdit la baignade. Quand le taux de ces « algues bleues » redescend, la baignade y est de nouveau autorisée. Sauf que lorsque leur présence dans le lac est vraiment trop conséquente comme c'est le cas depuis ce mardi 18 août, l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté n'hésite pas à émettre de nouvelles consignes encore plus drastiques

L'Agence régionale de santé recommande maintenant de ne pas consommer les poissons et écrevisses pêchés. Le dernier relevé de cyanobactéries à l'intérieur du lac de Bourdon parle de lui-même. Elles seraient au nombre de 600.000 par millilitre d'eau. Un taux pouvant produire des toxines dangereuses pour l'homme. 

Les poissons accumulent les toxines dans leur chair

Ce sont ces taux élevés de cyanobactéries qui ont poussé l'ARS à imposer de nouvelles restrictions au lac du Bourdon depuis mardi 18 août. « Ce type de micro-organismes a une certaine rémanence dans l'eau et notamment au sein des poissons », précise Pierre Chabot, ingénieur sanitaire à l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. Il continue : « Ces animaux vont accumuler au fil du temps ce type de toxines et vont _les garder un certain temps au sein de leur chair_. » 

Cette nouvelle décision de l'Agence régionale de santé devrait durer, peut-être au-delà de la fin de l'été. « _Notre recommandation va courir pendant de nombreuses semaines, voire de nombreux mois_, en fonction des prochaines d'analyses, explique Pierre Chabot. De toute façon, la pêche n'est pas interdite, mais la consommation de ces animaux est fortement déconseillée. »

"On préfère prendre toutes les sécurités nécessaires pour éviter une intoxication au lac du Bourdon." - Pierre Chabot, ingénieur sanitaire à l'ARS de Bourgogne-Franche-Comté.

Un risque modéré pour l'homme

La pêche n'est pas interdite au lac du Bourdon, mais mieux vaut relâcher les poissons et écrevisses après les avoir capturés. Car pour l'homme, l'ingestion de ces cyanobactéries peut être risquée. Pierre Chabot, ingénieur sanitaire à l'ARS : « Le risque est relativement modéré, mais on préfère prendre cette décision, car on a pu avoir dans d'autres plans d'eau au niveau national des intoxications relativement graves suite à l'ingestion d'animaux qui auraient accumulé ce genre de toxines. »

« On peut avoir des atteintes neurotoxiques au niveau du foie, de l'estomac, notamment quand on est sur une intoxication aiguë qui peut avoir de graves conséquences. Si, effectivement, on a la malchance de tomber sur un poisson qui aurait été fortement exposé à ce type de toxines. Donc, on préfère prendre toutes les sécurités nécessaires pour éviter ce type d'intoxication au sein du lac du Bourdon. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess