Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

L'élevage de canards "Chez Morille" retrouve sa pleine activité à Augé

mercredi 23 août 2017 à 18:33 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Retour à la normale ou presque "Chez Morille", l'élevage de canard situé à Augé, dans les Deux-Sèvres. La petite entreprise familiale se relève après avoir été touchée par la grippe aviaire en janvier 2017. Les premiers canards élevés sur place ont été abattus ce mardi.

Jean-Robert Morille se félicite que la salle de découpe ne tourne plus au ralenti
Jean-Robert Morille se félicite que la salle de découpe ne tourne plus au ralenti © Radio France - Noémie Guillotin

Auge, France

Regarder de nouveau ses employés s'activer dans la salle de découpe donne le sourire à Jean-Robert Morille. "Etre éleveur c'est être attentionné avec ses animaux et au mois de janvier il a fallu tous les détruire. Là on retrouve notre métier", se réjouit celui qui gère l'exploitation avec son frère. Pour la première fois depuis neuf mois et la détection de la présence du virus, 1200 canards élevés sur l'exploitation, en plein air, ont été abattus sur place.

Après l'abattage, c'est la découpe. Magrets, aiguillettes et autres manchons sont mis de côté. Elodie travaille depuis 10 ans dans l'entreprise. Cette responsable production reconnait que "ça fait plaisir de reprendre l'activité, ça a été très long".

Jean-Robert Morille envisage une production de 1200 à 2000 canards par semaine.

Chez Morille, les canetons restent 3 semaines et demi au chaud avant de grandir en plein air - Radio France
Chez Morille, les canetons restent 3 semaines et demi au chaud avant de grandir en plein air © Radio France - Noémie Guillotin

400 000 euros d'aménagements

L'activité redémarre donc mais tout n'est pas comme avant, loin de là. Beaucoup d'aménagements ont été nécessaires pour répondre aux normes de biosécurité comme "séparer la partie élevage du reste". Il n'y a plus qu'une seule entrée côté professionnel pour les véhicules qui sont obligés de passer par un sas de désinfection.

Des sas, il y en a aussi pour les employés. Lavage de mains et changement de bottes ou de surchaussures obligatoires à chaque fois. Côté organisation du travail, il faut s'adapter. "Avant on passait quatre heures pour laver un tunnel de 220 m², aujourd'hui on passe pratiquement le double de temps car des surfaces bétonnées ont été rajoutées, et il faut les laver et les désinfecter", raconte Clément Gouban, responsable élevage.

Dans chaque sas, lavage des mains et changement au niveau des chaussures sont obligatoires - Radio France
Dans chaque sas, lavage des mains et changement au niveau des chaussures sont obligatoires © Radio France - Noémie Guillotin

Mais Jean-Robert Morille se félicite d'avoir pu garder la spécificité du canard élevé en plein air. Avec là aussi avec des aménagements : "Du 15 novembre au 15 janvier, tous les canards doivent être en bâtiment ou sous volière", explique l'éleveur. Du coup "certains bâtiments ont été agrandis. Sur neuf d'entre eux on aura un système de jardin d'hiver, c'est-à-dire une volière extérieure bétonnée pour pouvoir être nettoyée et pour que le canard puisse sortir".

Ces aménagements représentent un investissement de 400 000 euros. Les indemnisations, elles, ont débuté fin juillet mais Jean-Robert Morille sait que le processus pourra prendre des mois, voire des années.

Pour célébrer la reprise de l'activité "Chez Morille" organise une fête le 16 septembre à la ferme de Berthonnière. Avec au programme repas fermier et animations. Renseignements et réservations au 05.49.05.24.14 ou par mail chez.morille@chezmorille.com