Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

L'heure de la télépac arrive... et il faudra s'adapter au Covid-19

-
Par , France Bleu Creuse

La télé-déclaration des demandes d'aides de la PAC débute le 1er avril, avec toutefois des ajustements en raison du coronavirus.

La télépac débute le 1er avril
La télépac débute le 1er avril © Radio France - Lisa Melia

C'est le rituel, chaque année : voici l'heure, pour les agriculteurs, d'effectuer la télé-déclaration des demandes d'aides de la politique agricole commune (PAC). Elle débutera le 1er avril.

Comme chaque année, la Direction départementale des territoires (DDT) propose une aide aux exploitants. Cette année, toutefois, il faut prendre en compte les restrictions liées au confinement, dans le cadre de l'épidémie du coronavirus. L'accompagnement téléphonique fonctionnera comme d'habitude, au 05 55 61 20 80.

Des informations délivrées par téléphone

Pour le présentiel, les agriculteurs déclarant moins de 20 ha ne pourront pas être reçus dans les locaux de la DDT, ils devront être guidés par téléphone. De même, "les demandes simples de renseignements et les demandes de numéros PACAGE se feront strictement par téléphone", indique dans un communiqué la préfecture de la Creuse.

L’accès à la salle informatique devrait être assuré à compter de la mi-avril et sous réserve de l’évolution de la situation, sous conditions strictes :

  • Impossibilité de recourir à une autre forme de télédéclaration (zone blanche...).
  • Prise de rendez-vous obligatoire, donnant lieu à une convocation adressée par courrier ou mail, qui devra être jointe à l’attestation de déplacement dérogatoire en application de l’article 1er du décret du 16 mars 2020.
  • Un maximum de 4 personnes par salle (au lieu des 9 habituels) devra être impérativement respecté.
  • Un cheminement dédié et des mesures-barrières seront mis en place. Faute de convocation dûment présentée, la DDT ne pourra pas laisser rentrer les agriculteurs qui se présenteraient.

En raison du Covid-19, la DDT demande aux agriculteurs de privilégier autant que possible l'aide téléphonique, plutôt que de se rendre dans la salle informatique, "qui ne doit être effectué qu’en dernier recours".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu