Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'industriel mayennais Lactalis envisage de mieux payer les éleveurs laitiers en 2021

-
Par , France Bleu Mayenne

Le leader mondial des produits laitiers Lactalis annonce vouloir payer plus cher le lait en 2021, une revalorisation des prix qu'attendent impatiemment les éleveurs.

Le siège de Lactalis en Mayenne
Le siège de Lactalis en Mayenne © Radio France

"Nous sommes assez confiants sur une hausse du prix du lait en 2021" a déclaré ce mardi, lors d'une conférence de presse, le patron du groupe Lactalis, Emmanuel Besnier. L'industriel mayennais, leader mondial des produits laitiers, collecte le quart du lait français. 

Une hausse prévue mais pas d'estimation chiffrée pour 2021

Cette revalorisation, réclamée par les éleveurs, sera possible grâce aux "marchés internationaux des matières premières, beurre et poudre de lait, qui sont revenus à des niveaux d'avant la crise sanitaire de la Covid" a poursuivi le PDG de Lactalis. 

En 2020, le groupe agroalimentaire a payé le lait 369 euros la tonne mais n'a pas donné d'estimation chiffrée pour cette année, "on est l'entreprise qui valorise le mieux le lait en France" a souligné Emmanuel Besnier dont les annonces n'ont pas vraiment convaincu, pour l'instant, les éleveurs. 

Dans un communiqué, la FNPL, la fédération nationale des producteurs laitiers, estime que "les industriels et la grande distribution publient de très bons résultats, ce n'est pas notre cas", se considérant comme "les sacrifiés de la pandémie". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lactalis n'a pas souffert de la crise sanitaire, son chiffre d'affaires a augmenté de 6% l'an dernier, dépassant les 21 milliards d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess