Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

L'association L214 publie une nouvelle vidéo dans un élevage de poules en cage dans l'Allier

L’association L214 rend publique ce jeudi les images d’un élevage intensif d’une capacité de plus de 300 000 poules pondeuses situé à Bessay-sur-Allier et produisant des œufs pour le groupe hollandais Interovo Egg Group.

L'élevage ciblé se situe à Bessay-sur-Allier
L'élevage ciblé se situe à Bessay-sur-Allier - L214

Bessay-sur-Allier, France

Des dizaines de milliers de poules entassées dans des cages, empilées dans un immense bâtiment fermé. Dans ces cages, des cadavres momifiés et leurs oeufs infestés de poux. C'est la macabre et triste découverte qu'ont fait les militants de l'association L214 dans un élevage de Bessay-sur-Allier. Il produit des oeufs pour le groupe agroalimentaire Interovo. Ils seront ensuite utilisés pour la fabrication de produits comme des gâteaux ou des plats préparés. 

« Les images de cet élevage de Bessay-sur-Allier sont révoltantes. Elles sont pourtant représentatives de l’élevage des poules en cage en général.  Nous demandons également au groupe Interovo de s’engager à tourner le dos à ce mode d’élevage » déclare Johanne Mielcarek, porte-parole de L214, dans le communiqué de l'association. 

Le propriétaire attend de voir la vidéo 

Contacté, le responsable de cet élevage "attend de voir la vidéo" avant de commenter. Un contrôle des services vétérinaires de la préfecture de l'Allier a eu lieu ce mercredi. L'éleveur de Bessay-sur-Allier sera très vigilant à la manière dont ont été tournées et assemblées les images. Il indique néanmoins que cette vidéo n'a pour but que de nuire à l'élevage en cage, ce qu'assume l'association. 

L’élevage en cage en net recul  en France

L'association demande donc l'abandon de ce type d'élevage. La semaine dernière, le groupe Avril s'est engagé à abandonner l’élevage des poules en cage d’ici 2025 pour l’ensemble de ses activités. Le groupe, numéro 1 de l'oeuf en France, avait été ciblé par une vidéo de l'association dans le Morbihan. L214 souhaite donc que d'autre groupes comme LDC, Triskalia, Pampr’œuf, et Interovo fasse de même.

"Les gens se sont détournés petit à petit des œufs coquilles élevés en cage", explique Brian Mordasini, porte parole de L214, qui note que les vidéos servent à faire bouger la filière. "Mais la copie n'est pas encore bonne, puisque l'objectif de la filière est d'arriver à 50% en 2022, et pas 0%. Il y a besoin de solliciter les entreprises et des citoyens pour faire bouger la filière qui a parfois la fâcheuse tendance à voir les intérêts à court-terme et à traîner les pieds pour avancer sur la question du bien-être animal"

Même s'il est encore majoritaire, l’élevage en cage des poules pondeuses est en net recul : il représentait en 2018 près de 58 % de la production française contre 81 % en 2008.