Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La choucroute d'Alsace obtient enfin son IGP européenne

lundi 2 juillet 2018 à 20:53 - Mis à jour le mardi 3 juillet 2018 à 9:51 Par Aude Raso, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

L'Union européenne a officialisé mardi matin l'enregistrement de la dénomination "choucroute d'Alsace" en Indication géographique protégée.

Chou à choucroute à Geispolsheim (Bas-Rhin) en 2017
Chou à choucroute à Geispolsheim (Bas-Rhin) en 2017 © Maxppp -

Alsace, France

Voilà des années que les producteurs alsaciens l'attendaient. Mardi 3 juillet, l'Union européenne a entériné au Journal officiel l'Indication géographique protégée pour la choucroute d'Alsace. Il s'agit de la validation finale, après l'avis favorable de l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) en 2012, date depuis laquelle cette IGP est déjà valable en France. L'IGP permet de garantir au consommateur l'authenticité de la production et le respect d'un strict cahier des charges.

Une cinquantaine de producteurs concernés

L’Alsace fait partie des régions comptant le plus grand nombre d'IGP, des volailles fermières d'Alsace aux pâtes d'Alsace, en passant par les miels d'Alsace.

En 2017, l'Alsace comptait une cinquantaine de producteurs de choux, principalement au sud de Strasbourg, ainsi qu'une dizaine de choucroutiers. Depuis une dizaine d'années, les surfaces cultivées sont en constante régression dans la région, passant de 700 à 500 hectares. L'Alsace assure toujours 70% de la production nationale.

Extrait du Journal officiel de l'Union européenne du 3 juillet 2018 :

Extrait du Journal officiel de l'Union européenne du 3 juillet 2018 - Aucun(e)
Extrait du Journal officiel de l'Union européenne du 3 juillet 2018 -