Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La commercialisation des huîtres de nouveau autorisée sur le bassin de Thau

vendredi 23 novembre 2018 à 15:57 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

La préfecture de l'Hérault autorise de nouveau la récolte et la commercialisation des huîtres et des moules sur le Bassin de Thau (Hérault).

La commercialisation des huîtres était suspendue depuis le début du mois de novembre
La commercialisation des huîtres était suspendue depuis le début du mois de novembre © Maxppp -

Étang de Thau, France

Les conchyliculteurs du bassin de Thau (Hérault) peuvent de nouveau récolter et commercialiser leurs huîtres et leurs moules. Elles étaient interdites à la vente depuis le 8 novembre en raison d'analyses microbiennes au dessus des normes. 

"Les derniers résultats de la surveillance des zones de production de coquillages effectuée selon les protocoles établis par l’Ifremer sur les huîtres et les moules en provenance de l’étang de Thau ont mis en évidence deux séries consécutives d’analyses microbiennes conformes aux normes de consommation humaine. En conséquence, le préfet de l’Hérault a décidé de lever à compter du 23 novembre 2018 les mesures restrictives prises pour les huîtres et les moules en provenance de ce secteur, explique la préfecture de l'Hérault dans un communiqué. La levée de l’interdiction concerne la pêche, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, le stockage, la distribution et la commercialisation pour la consommation humaine.

Une mesure qui viendra rassurer les professionnels à quelques semaines des fêtes de fin d'année qui représentent une période cruciale pour les ventes.